24 février 2015 2 24 /02 /février /2015 07:48

Autopsie d'un smartphone

 

 

Le téléphone portable est devenu le compagnon inséparable de l'homme, il est si important de nos jours que l'on préférerait perdre les clefs de son domicile ou de sa voiture que son précieux jouet technologique.

Ha oui, excusez ce manque de modernisme dans mes mots, "téléphone portable" est devenu désuet, on préfère dire aujourd'hui "smartphone" : le téléphone intelligent. Tellement intelligent qu'il nous rend con et fainéant; il stocke, pense, guide pour nous comme si nous étions devenus des êtres débiles et sous assistance. Le téléphone portable durait 10 ans quand le smartphone lui ne dure que deux ans.

 

Mais aujourd'hui je ne veux pas m'attarder sur les conséquences sociétales de cet appareil, ce n'est pas le propos. Aujourd'hui j'aimerais partager avec vous cette dramatique constatation que fût la mienne lorsque je me suis attelé à décrypter et disséquer la vie d'un smartphone, de la mine à l'utilisateur.

 

Cet appareil, vendu au nombre d'un milliard dans le monde en 2013 est issu d'une souffrance atroce et sans limite :

 

- Le plastique composant majoritairement le smartphone est du pétrole transformé, le pétrole est extrait des entrailles de la Terre, c'est un processus violent et extrêmement polluant.

- Les métaux : plomb, brome, chlore, mercure, cadmium ne sont ni plus, ni moins que des poisons. Un mobile peut renfermer jusqu'à 40 éléments contenant des métaux lourds et des polluants organiques persistants.

- Les métaux précieux : de l'or et de l'argent! 30 mg par appareil pour le premier et 300mg pour le deuxième. Ces matériaux précieux sont extraits de la Terre eux aussi et le processus d'extraction de l'or est lui aussi très polluant. Des êtres humains ont creusé des mines, des galeries et y travaillent dans des conditions déplorables 12 heures par jour; un travail de fourmi  dans les ténèbres afin de contribuer à nous apporter la lumière de cette technologie.

 

Ces êtres humains, ces enfants, il en meurt presque tous les jours.

L'écran est constitué d'oxyde d'indium provenant  de ce qu'on appelle  "terres rares", qui sont du terbium, yttrium ou gadolinium présents en faible quantité sur Terre.

- Le carbonate d'éthylène, le carbonate de propylène ou le tétrahydrofurane autant de composés toxiques constituant nos batteries au lithium.

 

Une fois toutes les matières nécessaires à la fabrication du smartphone réunies, il faut les transformer, le pétrole doit devenir plastique, les matières premières extraites doivent être elles aussi modifiées et usinées de manière à pouvoir être utilisables lors de l'assemblage du téléphone. Des processus chimiques sont en cours à ce moment là et une fois de plus des humains sont exposés à ces matières dangereuses et les terres aux alentours des usines deviennent stériles à cause des rejets industriels dans l'eau.

 

L'ASSEMBLAGE : où quand satan donne lui-même les coups de fouet

 

 

Pour terminer, tout ceci sera assemblé dans d'autres usines en partie par des robots et en partie par des humains, des jeunes, parfois encore mineurs qui espèrent naïvement améliorer leurs conditions en partant de leurs campagnes.  Cet enfer prend la forme de cités-usines et concentre à lui seul toute la souffrance humaine et environnementale. Ces cités-usines sont faites pour que l'être humain s'enchaine lui même et n'ai plus envie d'en sortir : banques, restaurants, bars, alimentation etc... Tout est concentré et géré d'une main de maître et d'une poigne de fer par le sous traitant assembleur; Foxconn pour ne citer que lui est le principal sous traitant de Samsung, Apple, Microsoft, Sony etc...

 

Leurs cités sont composées de tours gigantesques où le soleil peine à percer tellement le brouillard polluant enveloppe ces villes-usines d'un voile de mort.

Grillagés, filmés, pistés, réprimandés, les ouvriers peuvent travailler jusqu'à 15 heures par jour dans des conditions militaires : interdiction de se plaindre ou de parler à la presse même en dehors de l'usine. Le rythme est effréné . De temps en temps on peut voir une masse sombre chuter d'un immeuble suivi juste après par un bruit sourd. Les ouvriers qui se défenestrent est un sinistre spectacle dont on finit par s'habituer.

En 2009, un homme de 25 ans se jette  du douzième étage d'un immeuble après avoir perdu un prototype d'iPhone 4 en sa possession. Avant sa mort, il fut battu à sang, ses proches furent menacés et sa maison fut fouillée par des membres de la sécurité de l'entreprise

 

 

 

En mai 2010, la société engage 2 000 psychologues pour tenter de freiner la vague de suicides qui frappe ses usines chinoises.

Voici la souffrance qu'engendre nos smartphones. Terre polluée, humains esclaves, suicides, décès prématurés....

Je ne parle ici que de nos smartphones, on peut bien entendu extrapoler ces situations aux ordinateurs portables qui sont composés plus ou moins des mêmes matériaux et dont les conditions de fabrication sont similaires à celles décrites plus haut.

Je ne peux concevoir une telle folie.... et vous?  Que ressentez-vous maintenant que vous savez que la MORT enveloppe votre smartphone de toute part? Demandons à nos dirigeants de les assembler localement et d'utiliser le moins de matières polluantes possibles.

 

Nous payons et nous votons, nous avons donc un pouvoir énorme, nous avons le pouvoir de changer les choses.
 

 

 

 

Partager cet article

Published by Notre Terre
commenter cet article

commentaires