7 avril 2015 2 07 /04 /avril /2015 06:32
Nouvelle avancée pour les véhicules à hydrogène, le carburant du futur

 

 

Un nouveau pas a sans doute été effectué sur le chemin de la réduction des émissions de gaz à effet de serre. Des scientifiques américains ont réussi à produire de l'hydrogène de façon plus rapide et moins chère que les méthodes classiques, a-t-on appris ce lundi. Cette avancée, publiée dans les Comptes rendus de l'Académie américaine des sciences (PNAS), pourrait contribuer à accélérer l'arrivée à grande échelle de véhicules fonctionnant à l'hydrogène, plus économiques et ne produisant pas de dioxyde de carbone (CO2), selon des experts.

 

En pratique, les chercheurs de l'Institut de technologie de Virginie (Virginia Tech) ont élaboré un processus biologique pour produire de l'hydrogène rapidement avec de hauts rendements à partir du glucose et du xylose, des sucres que l'on trouve en abondance dans les tiges, les épis et les cosses de maïs. Grâce à un modèle informatique, ils ont pu déterminer les enzymes - molécule permettant d'accélérer les réactions chimiques du métabolisme - qui permettaient d'obtenir le plus d'hydrogène à partir de cette biomasse. Ce qui a permis de tripler le taux de production d'hydrogène comparativement aux taux obtenus en utilisant des concentrations standards, selon les chercheurs.

 

«Cela signifie que nous avons fait la démonstration de l'étape la plus importante vers une économie fondée sur l'hydrogène, à savoir produire et distribuer de l'hydrogène vert pas cher provenant de la biomasse locale», estime Percival Zhang, professeur au département ingénierie des systèmes biologiques de Virginia Tech.

Ce projet a été financé en partie par Shell dans le cadre de l'initiative « GameChanger » (« changer la donne ») et la Fondation nationale américaine des Sciences.

 

 

 

 

 

Partager cet article

Published by Notre Terre
commenter cet article

commentaires

ahbon? 07/04/2015 12:55

Et le maïs il pousse tout seul bien sûr. Savez-vous combien d'eau il faut pour un ha ?
Foutaises

Notre Terre 07/04/2015 18:05

les tiges et les cosses : c'est à dire les parties non comestibles, ce qui restera une fois que l'on se sera nourrit. Bien entendu c'est évident que produire du maïs juste pour fabriquer de l'hydrogène serait une folie.