Les Parisiens vont pouvoir végétaliser leur ville

Publié le par Notre Terre

Les Parisiens vont pouvoir végétaliser leur ville

 

 

La mairie lance un nouveau défi aux parisiens : repeindre Paris en vert. Pour y parvenir, le « permis de végétaliser la ville », présenté au Conseil de Paris le 29 et 30 juin, est désormais accessible depuis mercredi sur Paris.fr. En quelques clics, il suffit de faire une proposition de lieu et de végétalisation en ligne, pour obtenir son « permis ».

 

Hugo Meunier n’a donc pas hésité une seule seconde à soumettre, non pas une, mais trois propositions. « La première concerne le triangle végétal en bas de la rue d’Aboukir pour y planter un petit potager. La deuxième pour végétaliser la façade d’un immeuble avec du lierre. Et pour finir, j’aimerais installer des gros sacs au pied du métro Sentier pour y faire pousser quelques plantes », explique le jeune homme âgé de 25 ans.

 

Jardinières, arbres, plants de tomates, fleurs ou plantes grimpantes, tous ceux qui le souhaitent vont ainsi pouvoir semer et rhabiller Paris à leur goût. « L’idée du potager, c’est aussi pour créer du lien, tout le monde peut en profiter. Avoir quelques tomates ou haricots en bas de chez soi, c’est quand même pratique », indique également Hugo.

 

Après avoir fait la demande en ligne, l’autorisation de végétaliser est ensuite délivrée au bout d’un mois. « Cela permet de vérifier si l’endroit proposé n’est pas du domaine privé, si cela ne bloque pas la circulation ou encore de voir s’il n’y a pas de câbles réseaux sous terre », explique Pénélope Komites, adjointe au maire de Paris, en charge des espaces verts et de la biodiversité. « Ce nouveau permis va permettre plein de petites initiatives dans Paris, et çà prend à peine deux minutes à faire », se réjouit Hugo.

 

Après avoir fait la demande en ligne, l’autorisation de végétaliser est ensuite délivrée au bout d’un mois. « Cela permet de vérifier si l’endroit proposé n’est pas du domaine privé, si cela ne bloque pas la circulation ou encore de voir s’il n’y a pas de câbles réseaux sous terre », explique Pénélope Komites, adjointe au maire de Paris, en charge des espaces verts et de la biodiversité. « Ce nouveau permis va permettre plein de petites initiatives dans Paris, et çà prend à peine deux minutes à faire », se réjouit Hugo.

 

Commenter cet article