Notre Terre fête ses 9 ans aujourd'hui!

Publié le par Notre Terre

Notre Terre fête ses 9 ans aujourd'hui!

 

 

Chers lectrices, chers lecteurs

 

Voilà 9 ans jour pour jour que Notre Terre vous informe. Il ne se passe pas un jour sans que l'environnement ne fasse pas l'objet de longs articles, de reportages, de débats... On découvre parfois des bonnes nouvelles, souvent des moins bonnes (d'où l'existence de ce site).

 

En 9 ans de consultations et de rédactions quasi quotidiennes d'articles de presse concernant l'écologie, je me suis aperçu d'une chose, la protection de la Terre devient peu à peu une cause  internationale. Dirigeants, associations, entreprises, familles... à tous les niveaux l'humanité agit. Tardivement mais elle agit. Maintenant on croise tous les doigts afin que nos actions ne soient pas irréverssibles.

 

Il y a cette espèce de syndrome d'autodestruction dont l'humain souffre qui consiste à scier la branche sur laquelle il est assis et en même temps ce côté paradoxal, où il fera le contraire en essayant de préserver la vie sur Terre.

 

Ces longues recherches dans ce domaine vaste qu'est l'écologie m'ont fait comprendre une bien belle lapalissade, l'être humain est capable du pire comme du meilleur et il le prouve tous les jours dans des actes nauséabonds et héroïques à la fois.

L'humain s'est coupé de la Nature car il estime qu'il n'en fait plus partie, c'est l'origine de tous nos maux. Le prochain grand défi sera à mon sens que l'homme la réintègre, la redécouvre, qu'il comprenne que les actes ne sont jamais sans conséquences, qu'il s'émerveille à nouveau et qu'il protège son lieu de vie.

Car "l'émerveillement est le premier pas vers le respect" pour reprendre une phrase connue de Nicolas Hulot.

 

Merci de votre soutien et de votre assiduité car grâce à vous on atteint presque le million de pages consultées, et à ceux qui viennent ici pour critiquer, se moquer, déverser leur venin, merci, vous prouvez par vos réactions que l'écologie vous touche aussi et qu'elle devient un sujet majeur.

 

A bientôt

Commenter cet article