30 décembre 2016 5 30 /12 /décembre /2016 13:44
Canons à neige : le caprice au détriment de la raison

Comme certains le savent je vis dans les Hautes-Alpes et me suis distingué par le passé dans ma lutte pour la préservation de notre patrimoine naturel (fermetures de décharges sauvages, protection du Loup, sensibilisations autour de la pertinence de l'utilisation des canons à neige...).

Ce matin je suis allé randonner au col Bayard, petit col sans grande prétention culminant à 1200 mètres d'altitude et souffrant d'un déficit de neige alarmant, tout comme les stations de ski de moyenne altitude. Le réchauffement climatique est à l'oeuvre et nous en constatons les effets dramatiques, ils sont visuels, ils sont palpables, ils sont indéniables. Quand j'étais enfant nous connaissions de longs hivers froids et enneigés, c'était normal car c'était l'hiver, nous vivions avec et d'année en année, la neige montait toujours plus haut et arrivait toujours plus tard car lorsqu'on vit en montagne, le changement climatique est beaucoup plus criant qu'ailleurs.

 

Beaucoup d'emplois saisonniers dépendent du bon enneigement de nos stations, je le conçois, mais ce que j'ai vu aujourd'hui dépasse l'entendement : voir tourner un canon à neige par température positive avec un soleil radieux à si basse altitude pose un réel problème de bon sens. Lorsque je vois entre autre un énorme audi Q5 ressemblant plus à un camion qu'à une voiture immatriculé 13 (les bouches du Rhône) garé devant cette piste artificielle d'un mètre de large et de 30 ou 40 cm d'épaisseur, voir ces skieurs s'agiter pathétiquement sur ce circuit artificiel en plein gazon je ne puis réprimer du dégoût pour ces gens et cette politique insensée de l'or blanc.

 

Nous manquons déjà d'eau et nous puisons encore dans les nappes phréatiques, les rivières et les retenues d'eau pour cultiver de la neige artificielle qui lorsqu'elle fondra retournera dans les sols, les polluant du fait de sa composition chimique (si utilisation du Snowmax qui est normalement interdit en France du fait de sa dangerosité sur la faune et la flore).

J'en appelle au Préfet des Hautes-Alpes, des arrêtés préfectoraux doivent être édictés et les canons à neige purement interdits au dessous de 1500 mètres d'altitude et par température positive. Nous sommes en train de sacrifier l'environnement sur l'autel du tourisme, de gaspiller notre eau pour distraire des personnes venant de loin avec de grosses voitures et qui n'ont que faire de nous, de nos montagnes et de leur protection. Cela doit cesser au plus vite car un cercle vicieux est en train de se créer.

 

Partager cet article

Published by Notre Terre
commenter cet article

commentaires

GINOU 02/01/2017 08:49

Tout à fait OK avec toi Jérôme.