31 mars 2017 5 31 /03 /mars /2017 10:28
Environnement : quel impact des décisions de Trump sur le reste du monde ?

 

Malgré les décisions de Trump, l'Accord de Paris n'est pas en péril selon Pierre Radanne, expert des questions énergétiques et écologiques, ancien Président de l'Ademe.

 

Il y a des décisions de Donald Trump qui ne concernent que les Américains et celles qui potentiellement nous concernent nous aussi. Dans cette deuxième catégorie, les décrets et annonces de mardi sur l'environnement pourraient impacter le monde entier.

Trump veut revenir sur les mesures prises par Obama en matière de protection de l'environnement et en particulier de lutte contre les émissions de dioxyde de carbone. Il veut un réexamen du plan qui imposait des normes plus strictes aux centrales à charbon. Donald Trump a affirmé :

"Mon administration met fin à la guerre contre le charbon !"

 

De son coté, Pierre Radanne, expert des questions énergétiques et écologiques, ancien Président de l'Ademe (Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie) et président de 4D, association spécialisée dans la transition énergétique,invité du journal de 13 heures de France Inter ce mercredi. Selon lui, il y a de quoi s'inquiéter mais pas de quoi s'affoler...

 

Selon lui, cet accord a été signé par tous les pays de la planète pour développer les énergies renouvelables, économiser l'énergie, mieux construire, protéger l'agriculture etc. Donc pour les industriels et les financiers, le signal est très clair et très fort. Et donc, les entreprises, notamment les grandes entreprises américaines, ne veulent pas louper l'occasion des financements et des marchés qui seront libérés grâce à cet accord. Une fracture existe dans la société américaine, avec des Etats plutôt démocrates (comme la Californie) qui refusent d'appliquer les décisions de Trump, et des multinationales américaines qui refusent de sortir de l'Accord de Paris.

 

La relance des centrales à charbon pourrait ne pas avoir lieu

 

Si relance du charbon il y a, Donald Trump va très vite se retrouver avec des problèmes de pollution de l'air et des associations qui vont aller devant les tribunaux pour protester contre cette pollution. Et en dehors de quelques entreprises, peu vont se lancer dans le charbon, selon Pierre Radanne. Par exemple, une entreprise spécialisée dans la centrale au charbon prendrait de trop gros risques à construire de nouvelles centrales alors que l'on ignore l'avenir de l'administration Trump dans quatre ans, et qu'il y a peu de chance qu'une autre administration suive la même voie que Trump.

 

 

Partager cet article

Published by Notre Terre
commenter cet article

commentaires