Glyphosate : la formule chimique qui révèle l'absence de démocratie en France

Publié le par Notre Terre

stéphane travert
stéphane travert, l'homme qui vous veut du mal

Une assemblée corrompue, un ministre de l'agriculture vendu aux lobbys, un président de la République qui ne prend pas ses responsabilités et qui se cache derrière le vote des députés de son parti majoritaire, voilà le triste résumé de notre démocratie. L'empoisonnement de la nature et de nos organismes continue sous la bénédiction de nos dirigeants.

La très grande majorité des français ne veut plus de glyphosate, ne veut plus d'OGM, la très grande majorité des français souhaite vivre et s'épanouir dans un monde sain et épargné de la pollution chimique.

A l'heure où 71% des français souhaite que la protection de l'environnement devienne la priorité du gouvernement, ce vote est comme un doigt d'honneur à nos aspirations les plus profondes. La très petite minorité des énarques au pouvoir, quant à elle, a décidé de se remplir les poches sur notre dos et sur celui de la Nature : LEURS PROFITS VALENT PLUS QUE NOS VIES.

Où est le respect de la démocratie? Où est passé l'intérêt du bien commun? Où est le respect de notre santé, de la Nature? Pourquoi laissons nous faire? Pourquoi laissons nous une infime minorité de bandits en cols blancs décider de notre avenir? Il est temps d'exiger un référendum sur l'interdiction du glyphosate. Il est aussi peut-être temps de songer à une révolution et de déloger ces parasites afin de se réapproprier le pouvoir.

démocratie à l'assemblée nationale
Quand seulement 42 députés votent en toute discrétion contre l’interdiction du Glyphosate : vive la démocratie!

 

Publié dans Nature, Pollution

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article