Confrontée à une disparition massive des insectes, l'Allemagne prépare une loi pour les protéger

Publié le par Notre Terre

Coccinelle-biodiversite

Des études en Allemagne montrent un effondrement rapide des populations d’insectes. Ce danger sur tous les écosystèmes pousse la ministre de l'Environnement à proposer une loi de protection. Mais elle risque de se heurter à une forte opposition politique au sein même de la coalition gouvernementale.


L'Allemagne prépare une loi pour protéger les insectes prévoyant de réduire l'usage des pesticides et de consacrer des fonds à la recherche sur le sujet, a annoncé la ministre de l'Environnement Svenja Schulze. "Nous, êtres humains, avons besoin des insectes, ils ont besoin d'être protégés avec une loi spécialement pour eux", explique-t-elle. Son "plan d'action pour protéger les insectes", que l'agence DPA a pu consulter, prévoit un financement annuel de 100 millions d'euros, dont 25 millions consacrés à la recherche.

Il propose aussi de limiter le bétonnage et les émissions lumineuses la nuit afin d'éviter de désorienter les insectes. Le gouvernement fédéral prendrait des mesures pour "une réduction significative" de l'utilisation des pesticides "et d'autres substances nocives dans les habitats des insectes", selon le document.

Ce plan d'action prévoit de plus une interdiction d'ici 2023 du glyphosate, herbicide controversé, dont l'Union européenne a renouvelé en 2017 la licence pour cinq ans. En France, le président Emmanuel Macron s'était engagé à le bannir d'ici à 2021. La ministre sociale-démocrate allemande pourrait éprouver des difficultés à faire accepter sa loi par les membres de l'Union chrétienne-démocrate (CDU) de la chancelière Angela Merkel.

Pétition inédite

Cette volonté politique intervient alors qu’en Bavière, une pétition pour sauver les abeilles a réuni un nombre record de signataires. 1,75 million d’Allemands y ont appelé à appliquer une agriculture plus respectueuse de la biodiversité. Il faut dire que notre voisin a déjà noté de grande alerte dans sa population d’arthropodes. Selon les travaux menés en Allemagne par une équipe internationale d'entomologistes, 76 à 82 % des insectes volants ont disparu depuis 1989.

Au-delà des frontières de notre voisin, l’état de santé des populations d’insectes est une préoccupation mondiale. Selon une étude publiée dans la revue scientifique Biological Conservation, près de 50 % des espèces d'insectes, essentiels aux écosystèmes comme aux économies, sont en déclin. "C’est très rapide. Dans dix ans, il y aura un quart d’insectes de moins, dans cinquante ans, plus que la moitié, et dans cent ans, il n’y en aura plus", alerte dans les colonnes du Guardian Francisco Sanchez-Bayo, de l’université de Sydney. Cela conduirait à un effondrement de tous les écosystèmes préviennent les auteurs.

Publié dans Nature

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article