Pollution: la célèbre boîte en plastique jaune de Nesquik, c'est fini

Publié le par Notre Terre

Pollution: la célèbre boîte en plastique jaune de Nesquik, c'est fini
l’historique boîte en plastique jaune de son Nesquik serait remplacée au printemps par un emballage en papier 100 % recyclable.

Désigné comme l'un des plus gros pollueurs au plastique de la planète derrière Coca-cola et PepsiCo, le groupe Nestlé vient d'annoncer une série de mesures pour réduire son impact environnemental. Ainsi, la célèbre boîte en plastique jaune de son Nesquik sera remplacée par un emballage en papier 100 % recyclable. Coca-Cola, lui, s'est engagé dans une action de lobbying auprès de la présidence du Conseil de l'Union Européenne.

Les résultats de l’opération de nettoyage de grande envergure menée en 2018 dans 42 pays par Break Free From Plastic, un mouvement qui réunit 1 700 organisations de la société civile, sont sans appel. C’est à Coca-Cola que revient le titre d’entreprise la plus polluante au plastique, avec des déchets retrouvés pratiquement sur toute la surface du globe.

Présente dans plus de 200 pays, la marque de soda produit plus de 100 milliards de bouteilles en plastique par an, soit 3400 bouteilles par seconde, dont un infime pourcentage est constitué de matière issue du recyclage. L’analyse des 187 000 déchets récoltés en 2018 par Break Free From Plastic suggère que derrière Coca-Cola, PepsiCo et Nestlé complètent le podium des plus gros pollueurs au plastique

En Europe, BFP attribue la moitié de la pollution plastique à ces trois géants « coupables, selon Von Hernandez, coordinateur global du mouvement, d'avoir saccagé la planète à une échelle massive ».
Partenariat houleux entre Coca-Cola et la présidence roumaine du Conseil de l’Union Européenne

En collaboration avec la Rethink Plastic Alliance et Break Free From Plastic, l’organisation internationale de consommateurs SumOfUs a lancé une pétition pour obtenir que les eurodéputés pénalisent financièrement les entreprises responsables de la pollution au plastique. Elle a recueilli plus de 270 000 signatures et a été remise en octobre à la commission de l'environnement du Parlement européen.

Or ce mardi 26 février, l’ONG Foodwatch a dénoncé,le partenariat de Coca-Cola avec la présidence roumaine du Conseil de l’Union européenne  dans une lettre envoyée à Donald Tusk. Lors de la réunion des ministres des Affaires étrangères de l’Union européenne à Bucarest le 31 janvier, « les participants ont été accueillis avec des panneaux indiquant que "Le système Coca-Cola soutient fièrement la première présidence roumaine du Conseil de l’UE". Il y avait aussi des poufs Coca-Cola, des pancartes publicitaires et bien sûr des boissons », a dénoncé l’organisation qui voit en Coca-Cola un symbole de « la malbouffe et ses conséquences désastreuses pour la santé ».


La boîte en plastique jaune de Nesquik, c'est fini

De son côté, Nestlé semble avoir préféré l’action au lobbying. Le groupe a déclaré vouloir atteindre 25% d’incorporation de matières recyclées et produire 100% d’emballages recyclables d’ici 2025. Il s’est déjà engagé dans un processus d’élimination des pailles en plastique de tous ses produits et vient également d ‘annoncer que l’historique boîte en plastique jaune de son Nesquik serait remplacée au printemps par un emballage en papier 100 % recyclable.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article