Elections européennes : l'urgence est climatique, l'urgence est planétaire

Publié le par Notre Terre

europe-verte

Il n’y a qu’une urgence : elle est climatique, elle est planétaire. Elle n’est pas sociale, elle ne se situe pas au niveau de l’emploi ou de la santé, ou bien encore du pouvoir d’achat.

Notre devenir, notre futur, nos emplois, notre santé, notre bien-être ainsi que notre sacro-saint pouvoir d’achat n’existent uniquement par le fait que la planète Terre nous fournit des ressources, que nous pillons la plupart du temps en polluant la Nature.

Je ne peux pas me permettre de vous dire pour qui voter, mais j’aimerais vous donner un éclairage, ou du moins mon opinion sur la catastrophe en court. J'aimerais  dire à ceux qui voudraient donner leurs voix à des députés européens macronistes que Macron se moque éperdument de la Nature, Macron est un banquier qui ne pense qu’à la compétitivité et ses beaux discours sur l’écologie ne sont qu’un leurre électoral.

A tous ceux qui voudraient voter pour l’extrême droite ou bien des souverainistes (d’ailleurs je pense moi-même être un souverainiste plutôt qu’un pro-européen, mais pour des raisons purement liées à la démocratie et à la représentativité des peuples), je vous le dis : l’urgence n’est pas migratoire, elle est climatique.

L’ONU prévoit au moins 250 millions de réfugiés climatiques dans le monde en 2050, c’est à peine dans 30 ans ! 250 millions de réfugiés climatiques c’est presque autant que la population européenne. La crise climatique engendrera mécaniquement des crises sanitaires mais surtout elle créera la guerre, on se battra bientôt pour de la nourriture, de l'eau, de l'espace vital mais on se battra surtout contre les réfugiés climatiques.

Si la guerre doit revenir en Europe, elle reviendra par le biais du réchauffement climatique qui aura poussé hors d’Afrique des pauvres gens cherchant une vie meilleure… Et on sait que le réchauffement climatique n’est pas causé par les Africains mais par nous, les européens, les américains et les chinois principalement, nous polluons bien plus que le continent africain, car c'est bien connu, les pauvres ne polluent pas, cela reste le privilège des riches.

L’Afrique est la grande perdante de l'histoire : colonisée, pillée, appauvrie, elle va devoir bientôt faire face aux conséquences du réchauffement climatique. Les sécheresses de plus en plus longues et fortes vont affamer les populations, elle se révolteront d’abord contre leurs gouvernements qui mâteront les révoltes dans le sang. Ensuite les affamés africains tourneront leurs regards vers des contrées plus vertes où la nourriture est abondante : en Europe.

Pendant plus de 200 ans l’Europe a très mal agi avec l’Afrique, aujourd’hui l’Europe a des devoirs et des responsabilités énormes : aider au développement africain en assurant la sécurité alimentaire de ses habitants, mais surtout adopter une véritable politique écologique d’envergure afin de limiter le réchauffement climatique et de fait avoir un rôle bénéfique pour elle-même et ses voisins du Sud.

L’extrême droite se moque du réchauffement climatique, d’ailleurs beaucoup d’extrémistes, à l’image de Donald Trump remettent en question l’idée même du réchauffement climatique. L’extrême droite ne se projette pas dans le futur, elle est dans l’ici et maintenant, elle alimente la peur du noir, de l’étranger. Alors je ne donnerais qu'un seul conseil à l’extrême droite, celui de se mettre au vert s’ils veulent s’épargner des marées humaines qui déferleront sur nos côtes, et je dirais à tous les européens de se mettre également au vert et de voter utile et logique. (J'avais promis de ne pas vous dire pour qui voter, cependant je me rends compte que je vous ai dit pour quoi voter, c'est presque la même chose).

LA PLANETE TERRE AVANT TOUT LE RESTE CAR SI LA TERRE VA BIEN TOUT IRA BIEN : l’emploi, l’immigration, le pouvoir d’achat sont conditionnés par la bonne santé de la planète et du climat.

Sauvez la Terre, c'est se sauver soi-même.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Sophie 17/05/2019 16:40

Bonjour :) J'apprécie les réflexions que vous diffusez régulièrement sur votre blog. Merci ! En ce qui concerne les élections, je crois que la phrase de Aurélien Barrau qui dit : " Nous avons les dirigeants que nous méritons" est très juste. A nous de vouloir que le problème environnemental soit LA priorité de ceux que nous allons élire très prochainement. A nous de nous bouger jusqu'à l’isoloir pour commencer ... (taux d'abstention toujours désolant).

Notre Terre 17/05/2019 21:01

Bonjour,
Je vous remercie pour votre commentaire, c'est gentil :)
Oui j'aime beaucoup écouter Aurélien Barrau, il est la seule voix audible en ce moment quand il s'agit d'environnement.
Oui il faut qu'on aille voter massivement, et surtout qu'on vote pour les personnes dont la priorité est la protection de la Nature.