Municipales : Anne Hidalgo veut planter 170.000 arbres à Paris

Publié le par Notre Terre

foret-urbaine-paris

La maire PS de Paris, candidate à sa réélection, dévoile dans les colonnes du "Journal du dimanche" ses propositions sur l'écologie. Et prône une "végétalisation massive" de la capitale.

Elle veut placer l'écologie comme "socle" de son programme. Candidate à un deuxième mandat lors des prochaines élections municipales, la maire de Paris Anne Hidalgo doit présenter l'intégralité de ses propositions le 6 février. Dans les colonnes du Journal du dimanche, elle développe ses propositions en matière environnementale, affirmant notamment vouloir planter 170.000 arbres dans les rues de la capitale lors d'une éventuelle prochaine mandature.

"Je veux que la nature reprenne ses droits en ville", déclare d'entrée la socialiste, défendant un "changement de culture ­radical". Anne Hidalgo, qui prône une "végétalisation massive", propose ainsi de créer "des dizaines de rues végétales et 100 % piétonnes, dans tous les arrondissements (...) désimperméabilisées et enherbées", préservées de toute circulation automobile. Ces rues, ajoute-t-elle, " formeront un grand parcours vert parisien (...) et chaque Parisien habitera ainsi à moins de 200 mètres de cette trame verte".

Planter des "forêts urbaines"

Celle qui avait succédé en 2014 à Bertrand Delanoë promet aussi de planter des "forêts urbaines". Trois projets ont déjà été annoncés : "derrière l’Opéra, sur le parvis de l’hôtel de ville et devant la gare de Lyon". "Nous créerons une quatrième forêt urbaine au pied de la tour Montparnasse", dit encore la maire de Paris, annonçant également la création "d'une centaine de mini-forêts urbaines – une trentaine d’arbres et de la pelouse – sur des petites parcelles de 200 mètres carrés, dans chaque arrondissement".

Ambitieuse, Anne Hidalgo veut également planter "environ 170.000 arbres en six ans" dans les rues de Paris. "À chaque fois qu’un enfant parisien naîtra, nous organiserons la plantation d’un jeune arbre par les parents, avec parrainage", ajoute-t-elle, avant de détailler ses projets de nouveaux parcs. La candidate souhaite "débitumer et végétaliser une bonne moitié des huit hectares des quais de Seine". Par ailleurs, l’actuel héliport de Paris, dans le 15e arrondissement "sera reconfiguré en un vaste espace vert de 6 hectares". Autres propositions : la création d'un parc de la tour Eiffel et du Trocadéro, "comprenant le pont d’Iéna", d’ici à 2024, ou encore l'aménagement d'un parc à Bercy-Charenton, "qui reliera celui de Bercy au bois de Vincennes".

Et créer des grands potagers urbains

En matière d'agriculture urbaine, la concurrente de Benjamin Griveaux, de Cédric Villani, ou encore de Rachida Dati, propose la création de deux grands potagers urbains : "l’un à la Ferme de Paris, dans le bois de Vincennes, l’autre dans le bois de Boulogne". Anne Hidalgo veut aussi développer l’agriculture urbaine "dans les copropriétés, sur les balcons, les toitures ou dans les cours d’immeubles", et propose que "chaque permis de construire, à partir de 200 m² de toiture, devra obligatoirement intégrer des projets d’agriculture urbaine".

Enfin, pour favoriser la préservation de la biodiversité, la maire de Paris imagine la création d'une "'trame nocturne', pour réduire la pollution lumineuse", ainsi qu'une "refonte du système d’éclairage des jardins et de certaines rues". "On peut imaginer un éclairage qui s’active la nuit lors du passage d’un piéton", détaille-t-elle.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article