Des mini-forêts à la poussée ultrarapide plantées un peu partout en Europe

Publié le par Notre Terre

projet-silva

Ce procédé, inventé par le botaniste Akira Miyawaki, permettrait de restaurer la biodiversité et de lutter contre le réchauffement climatique, explique « The Guardian »
C'est une technique méconnue qui commence à faire son trou en Europe.
Pour lutter contre le réchauffement climatique et pour restaurer la biodiversité, des mini-forêts à la poussée ultrarapide sont plantées un peu partout en ville sur le Vieux Continent, comme le rapporte The Guardian. Grâce à une technique de pousse mise au point par Akira Miyawaki, des forêts pas plus grandes qu'un terrain de tennis présentent des caractéristiques bien supérieures en comparaison avec des plantations traditionnelles.

Ce botaniste japonais a planté plus d'un millier de forêts de ce type dans son pays, mais aussi en Malaisie et dans d'autres pays du monde.
Les partisans de cette méthode affirment que les forêts miniatures poussent dix fois plus vite et deviennent 30 fois plus denses qu'en utilisant la méthode traditionnelle. La biodiversité y serait même 100 fois plus importante. Des scientifiques estiment que les mini-forêts peuvent devenir un élément essentiel dans la lutte contre le réchauffement climatique. Elles seraient même capables de stocker 40 fois plus de carbone que les plantations dites « mono-spécifiques ».

Des mini-forêts plantées en France

Éric Dinerstein, un scientifique coauteur d'une récente étude appelant à ce que la moitié de la surface de la Terre soit protégée grâce à la conservation de la nature, estime que les mini-forêts pourraient même attirer des oiseaux chanteurs migrateurs. « Les oiseaux chanteurs se nourrissent de chenilles et d'insectes adultes, les mini-forêts pourraient ainsi devenir un site de restauration rapide nutritif pour les oiseaux affamés », explique le chercheur.
Une première mini-forêt a été plantée en France en 2018 à côté d'une route à quatre voies près de Paris. L'objectif était de filtrer la pollution engendrée par les automobilistes mais aussi de réduire le bruit des voitures. À Toulouse, 1 200 jeunes plants ont été installés sur un carré de 400 mètres carrés en mars. En Belgique, un naturaliste plante des mini-forêts depuis 2016, certaines ont déjà atteint la taille de 3 mètres de haut.

 

Publié dans Les bonnes nouvelles

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article