La justice européenne a tranché : où qu'ils se trouvent, les loups doivent être protégés

Publié le par Notre Terre

meute-loups

C’est officiel, si un loup s’éloigne de son habitat naturel et se retrouve dans une zone habitée, alors, il continue d’être protégé. Voici les propos soutenus par la cour de justice de l’UE, ce jeudi 11 juin.

Ainsi, la protection de ces espèces ne comporte pas de limites ou de frontières, comme en témoigne ce texte retranscrit par RTL : La notion d’aire de répartition naturelle est plus vaste que l’espace géographique qui présente les éléments physiques ou biologiques essentiels à la vie ou à la reproduction. Cette zone s’étend dans le cadre de son comportement naturel. »

Ces précisions font suite à une récente affaire d’un loup situé en Roumanie, qui s’approchait fréquemment du lieu de résidence d’un villageois. La cour a également précisé que la capture et le transport d’un animal qui aurait trouvé refuge dans un village ne peuvent être autorisés que s’il existe une dérogation de l’autorité nationale compétente.

 

Publié dans Les bonnes nouvelles

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article