Canicule 2020 : les forêts européennes survivront-elles ?

Publié le par Notre Terre

Pensez à activer les sous-titres sous la vidéo.

La plupart des forêts européennes ne sont pas prêtes à faire face au réchauffement climatique et il n'est pas garanti qu'elles puissent survivre à une autre canicule en 2020. Les canicules successives de 2018 et 2019 ont déjà menacé la survie des forêts et la fertilité des terres arables à travers l'Europe.

L'Europe de l'Ouest et l'Europe centrale ont été particulièrement touchées, car la végétation de ces régions est habituée à des climats plus doux. Selon une étude publiée par la revue Nature, les grandes sécheresses estivales de 2018 et 2019 ont sérieusement affaibli les forêts européennes. Les conséquences de ces sécheresses sont à présent bien visibles.

Une sécheresse de même ampleur avait déjà frappé l'Europe il y a une dizaine d'années, mais la végétation s'en était remise rapidement. Cette fois-ci, les forêts européennes ne récupèrent pas assez vite, ce qui affecte négativement la fertilité des sols et la faune sauvage. Mais si on se penche sur la question, on remarque que les forêts qui meurent de la canicule sont majoritairement des plantations d'arbres non indigènes.

Les forêts naturelles, elles, résistent encore. Malheureusement, cela aussi pourrait changer si l'industrie forestière européenne, concentrée principalement sur le bois de construction, n'adopte pas rapidement une approche de la gestion des forêts plus respectueuse de la nature. Depuis 20 ans, Lutz Fähser prouve que ce changement est possible. À travers son travail dans la forêt de Lübeck en Allemagne, il espère prouver que même en traitant les forêts dans le respect des écosystèmes naturels, nous pouvons continuer à en extraire du bois et du papier.

Publié dans Nature

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article