Total se retire d'un projet contesté de forages d'exploration au Brésil

Publié le par Notre Terre

Foz do Amazonas

Il jette l'éponge. Le groupe Total a annoncé, lundi 28 septembre, son retrait d'un projet controversé dans le bassin de Foz do Amazonas, au Brésil, après avoir conclu un accord avec le brésilien Petrobras. Dans un communiqué, le groupe pétrolier et gazier français précise que l'accord, conclu jeudi dernier, prévoit le transfert à Petrobras de sa participation de cinq blocs d'exploration situés à 120 kilomètres au large du Brésil.

En décembre 2018, Total s'était vu refuser par le Brésil la licence environnementale pour effectuer des forages dans ces blocs d'exploration, en raison d'"importantes incertitudes" – la presse locale ayant à l'époque notamment évoqué "la possibilité d'une fuite de pétrole qui pourrait affecter les récifs coralliens présents dans la région et par extension la biodiversité marine".

Une "bonne nouvelle" pour Greenpeace

Dans un communiqué, Greenpeace estime que ce retrait est "une bonne nouvelle". "Il est clair que la major française renonce à ce projet controversé suite à la mobilisation internationale lancée il y a près de quatre ans", ajoute l'organisation écologiste à l'origine d'une pétition contre ce projet. "Mais le récif de l'Amazone ne sera définitivement épargné que lorsque BP et Petrobras, entreprise brésilienne sous la responsabilité du climatosceptique Jair Bolsonaro, se retireront du projet", conclut Greenpeace France dans ce communiqué.

Publié dans Les bonnes nouvelles

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article