La spiruline

Publié le par Gerome

La spiruline existe telle quelle depuis plus de trois milliards d'années. Ainsi nommée en raison de sa forme spiralée, elle appartient à la famille des cyanobactéries ou microalgues bleu-vert. Il existe près de 1 500 espèces d'algues bleues, et 36 espèces de spiruline sont comestibles. La principale espèce actuellement offerte sur le marché est la Spirulina platensis Elle est cultivée principalement en Californie et à Hawaï où une sous-espèce a été mise au point, la Spirulina pacifica®. Dans le commerce, la spiruline se présente sous la forme d'une poudre bleu-vert déshydratée.



Des algues sont sans doute consommées depuis la préhistoire. Et les Aztèques consommaient de la spiruline au XVIe siècle.
En raison de leur richesse exceptionnelle en protéines, les spirulines sont cultivées dans de nombreux pays, depuis les années 1970 : Afrique, Antilles, Chine (province du Yunnan), États-Unis, Hawaii, Inde, Madagascar, Mexique, Équateur, Thaïlande... Depuis peu, on les cultive sous serres en France (Cévennes, Var, Bouches-du-Rhône, Tarn-et-Garonne, Aude).

La culture se pratique dans des bassins aquatiques de quelques décimètres de profondeur exposés au soleil, dans une eau alcaline (pH proche de 10) et maintenue à une température comprise entre 30 et 35 °C, la production atteint 20 g/(m².j). Après filtration, égouttage, lavage, puis séchage, on obtient une fine poudre verte.

Le Conseil économique et social des Nations unies a développé l'« Intergovernmental Institution for the use of Micro-algae Spirulina Against Malnutrition » (IIMSAM) pour promouvoir l'utilisation de la spiruline contre la malnutrition sévère

Composition nutritionnelle :

    * Glucides : 16 % m.s.
    * Lipides : 6 % m.s., dont l'acide gamma-linolénique
    * Protides : 69 % m.s.
    * Sels minéraux : bore, calcium, fer, magnésium, manganèse, phosphore, potassium, sélénium, sodium, zinc...
    * Vitamines : Vitamines B1, B2, B3, B5, B6, B7, B9 et B12, vitamine E (alpha-tocophérol), provitamine A (β-carotène).

La spiruline contient trois fois plus de vitamine B12 que le foie de veau cru. Il faut toutefois noter qu'une proportion variable (mais forte) de cette B12 est en fait constituée d'analogues de B12, non assimilables par l'homme.



Valeur thérapeutique :

On prête de nombreuses vertus thérapeutiques à la spiruline. Elle serait efficace dans les cas de syndrome du déficit de l'attention, de problèmes gynécologiques, de sida/VIH, de syndrome prémenstruel, de diabète, de cancer, de problèmes rénaux, de maladies cardiovasculaires, d'anxiété et de dépression. Elle améliorerait la mémoire et la digestion, diminuerait le cholestérol, augmenterait l'énergie et ferait perdre du poids. Pourtant, au Canada comme aux États-Unis, il est interdit de prêter d'éventuelles allégations thérapeutiques à des produits vendus comme aliment ou comme supplément alimentaire, et jusqu'à maintenant, les recherches scientifiques ne permettent pas de considérer la spiruline comme un médicament. Par conséquent, toute publicité sur son usage en tant qu'agent thérapeutique ou antibiotique est interdite, mais les recherches se poursuivent, notamment sur la protection que pourrait apporter la spiruline contre les rayons gamma, certains cancers de la bouche et certains virus.

Publié dans Nutrition & Santé

Partager cet article

La citation du jour

Publié le par Gerome

“En permettant l'homme, la nature a commis beaucoup plus qu'une erreur de calcul: un attentat contre elle-même.”
Emil Michel Cioran

De l'inconvénient d'être né (1973)

Publié dans Les citations

Partager cet article

Lumière sur " La gelée Royale" : un produit bon pour le corps

Publié le par Gerome


A votre avis, qu'est-ce qui explique la prodigieuse longévité des Reines abeilles? Eh bien ces mesdames se font nourir de gelée royale alors que les ouvrières ne mangent que du pollen et du miel. 4 ans d'espérance de vie pour les premières et seulement un an pour les dernières.

La gelée royale est le produit de sécrétion du système glandulairecéphalique (glandes hypopharyngiennes et glandes mandibulaires) : pour résumer, la gelée royale est produite dans le cerveau des abeilles ouvrières, entre le cinquième et le quatorzième jour de leur existence (ouvrières qui portent alors le nom de nourrices). C’est une substance blanchâtre aux reflets nacrés, à consistance gélatineuse, de saveur chaude, acide et très sucrée, qui constitue la nourriture exclusive :

  • -de toutes les larves de la colonie, sans exception, de leur éclosion jusqu’au troisième jour de leur existence ;
  • -des larves choisies pour devenir reines jusqu’au cinquième jour de leur existence ;
  • -de la reine de la colonie pendant toute la durée de son existence à partir du jour où elle quitte la cellule royale.
La technique de récolte est très particulière et pratiquée par des apiculteurs spécialisés. En bref, la ruche est rendue orpheline en lui retirant sa reine et des « cadres » sont placés dans la ruche avec des ébauches de cellule royale remplies de larves d’ouvrières. Les abeilles nourrices vont alors servir de la gelée royale en abondance aux jeunes larves. Le pic étant atteint le 3ème jour, les apiculteurs vont alors prélever les cadres et aspirer la gelée royale cellule par cellule. Une ruche ne pourra pas donner plus de 500 grammes de gelée royale par an.

Quels sont ses effets sur le corps?

La gelée royale se compose de  :

  • 66% d’eau
  • 13 % de protides (acides aminés)
  • 14,5% de glucides
  • 4,5% de lipides
La Gelée Royale est un véritable concentré d’éléments vitaux : vitamines du groupe B (B3, B5, B8, B9), vitamines A, C, D et E, minéraux (cuivre, phosphore, fer…), nombreux acides aminés et acides gras essentiels. Elle contient également d’autres nutriments tels que l’acétylcholine (indispensable au bon fonctionnement des cellules nerveuses et des neurones) et des principes anti-bactériens. La gelée royale est notamment le produit naturel le plus riche en vitamines B5. Toutes ces substances sont notamment connues pour renforcer les défenses naturelles de l’organisme.

La gelée royale est une source de vitalité légendaire, un mélange de substances actives.
Redynamisante et Revitalisante, c’est une source d’avantages nutritifs, énergétiques et métaboliques, particulièrement pour les enfants et les personnes âgées :

  • Elle améliore les performances physiques et intellectuelles. (Notamment la mémoire)
  • Elle renforce les défenses de l’organisme et accroît l’endurance à la fatigue et la résistance au froid.
  • Elle entretient la vivacité d’esprit grâce à ses nombreux principes actifs revitalisants
  • Elle améliore également la résistance au stress et diminue l’émotivité.
  • Elle ralentit les effets du vieillissement de la peau et des phanères (cheveux et ongles) en particulier du fait de sa richesse en vitamines du groupe B.
Si vous voulez vous procurer de la gelée royale, évitez celle qu'on trouve en hypermarché, elle est bien souvent synthétique ou bien on trouve très peu de gelée à l'intérieur, le reste étant remplacé par de l'eau et du sucre. Il est impératif de l'acheter bio car on sait que les abeilles ne sont allées butiner que dans dans des endroits où les cultures sont propres.
Il faut quand même compter 10 à 15 euros pour une gelée royale bio en pot de 25 grammes. C'est cher mais ça vaut le coup car le pot dure longtemps en raison de la faible quantité que l'on doit prendre chaque jour : un demi gramme à 1 gramme de Gelée Royale le matin à jeûn, en fonction des besoins et en cure d’un mois, particulièrement aux changements de saison.



Publié dans Nutrition & Santé

Partager cet article

New-York veut faire plus de place au vélo

Publié le par Gerome

New York nourrit l'ambition de devenir l'une des métropoles américaines les plus favorables à l'usage du vélo. Dernière proposition en date, augmenter les espaces de stationnement réservés aux bicyclettes dans les immeubles d'habitation et de bureaux.

En élargissant le "parc de stationnement" dans les bâtiments, les représentants des autorités espèrent doper la motivation des New-Yorkais à aller travailler ou faire leurs courses à vélo.


Si l'on en croit certaines études, le manque de places de stationnement dans des endroits sûrs empêche les adeptes de la petite reine d'user de ce moyen de locomotion. Nombre de New-Yorkais hésitent à laisser leur vélo, même équipé d'antivol et cadenas, dans la rue, de crainte qu'il ne disparaisse. Et dans nombre d'endroits, il est interdit de garer son vélo sur le trottoir devant les immeubles.

En vertu des nouvelles règles proposées par la municipalité, un espace de stationnement sécurisé pour vélos devrait être prévu à chaque fois que deux nouveaux appartements seront construits dans un nouvel immeuble d'habitation. Un même espace pour chaque 700 mètres carrés serait exigé dans les nouveaux immeubles de bureaux.

Cette initiative "sera une véritable transformation culturelle de la ville", observe Amanda Burden, responsable des services de l'urbanisme. "D'une ville orientée vers la voiture", la Grosse Pomme deviendrait "une ville orientée vers le vélo".

 



Ces nouvelles tendances proposées correspondent à la feuille de route délivrée en 2007 par le maire Michael Bloomberg pour une ville plus vivable et écologique. Un coup de pouce serait notamment donné en faveur d'un plus grand usage du vélo.

Dans le cadre du plan visant à encourager son utilisation, les responsables des transports ont décidé d'augmenter le nombre des pistes cyclables: les amateurs de vélo devraient ainsi pouvoir rouler sur 675km aménagés en juin 2009. Sont aussi installés des milliers de râteliers à vélo dans les rues.

"Nous avons découvert qu'un des plus grands obstacles à l'usage du vélo est le manque d'espace pour le ranger, à la maison et au travail", souligne Amanda Burden.


Selon elle, ces nouvelles dispositions viennent s'aligner sur celles des villes les plus "pro-vélo" du pays, San Francisco et Portland: des espaces de stationnement protégés des intempéries et fermés à clef seraient installés dans les immeubles d'habitation d'au moins dix appartements, des immeubles de bureaux, des magasins, des hôpitaux, des universités, ainsi que dans les parkings pour automobiles.

Les règles s'appliqueraient aux nouveaux bâtiments, aux immeubles connaissant un agrandissement de 50% ou plus ainsi qu'aux lieux convertis en espaces résidentiels.


Les partisans du vélo ont salué ces propositions, espérant même qu'on puisse aller au-delà.

Mais Mike Slattery, vice-président du Real Estate Board of New York, remarque que certains, dans le secteur immobilier, craignent qu'il n'y ait pas assez de demande pour toutes les places de stationnement qui verraient le jour du fait de ces nouvelles règles...

La Commission d'urbanisme devra voter sur ce projet, à l'issue d'un débat public qui devrait durer de plusieurs mois.

Source : AP

(Je me réjouis de lire cette nouvelle. Je crois que l'optimisme doit-être de mise car chaque jour dans le monde des femmes et des hommes inventent un avenir meilleur pour nous et nos enfants mais surtout pour notre mère la Terre. Tout ceci ira en s'améliorant si nous marchons main dans la main vers cette même direction : le respect de la Nature. Longtemps critiqués et rélégués au rang de premier pollueur mondial, les Etats-Unis nous montrent qu'ils s'investissent pour l'environnement et l'éléction de Barak Obama à la présidence américaine devrait accélérer les mesures en faveur de la Terre. Le règne de terreur de bush est terminé, une nouvelle ère s'annonce!)

Publié dans Les bonnes nouvelles

Partager cet article

1 2 3 > >>