Google suit de près la déforestation

Publié le par Gerome

En marge du Sommet de Copenhague, Google a dévoilé un nouvel outil visant à surveiller la déforestation sur Internet.

KS-66209-da18e906-1.jpg

Alliant les images satellites de son application Google Earth et la puissance de calcul du cloud computing, Google a mis au point un service permettant de suivre en temps réel l'évolution de la déforestation partout dans le monde.

Cet outil particulièrement utile pour les scientifiques et les autorités locales des zones touchées, qui pourront notamment découvrir et agir contre des déforestations sauvages dont elles ignoraient l'existence, sera mis à disposition du public gratuitement au cours de l'année 2010. Il est en ce moment encore en phase de test et pourrait rapidement s'imposer comme un outil de choix dans le cadre du programme de l'Onu pour la réduction des émissions provenant de la déforestation et de la dégradation des forêts (REDD).

"Avoir les moyens de détecter les abattages sauvages plus rapidement peut aider à faire appliquer la loi locale et à prévenir toute déforestation à venir" ont souligné Rebecca Moore et Amy Luers, de Google.org, la branche philanthropique du numéro 1 de la recherche sur Internet.

Maxisciences


Publié dans Les bonnes nouvelles

Partager cet article

Site du CRIIRAD

Publié le par Gerome


 Commission de  Recherche
 et d'Information  Indépendantes
 sur la Radioactivité


 471 Avenue Victor Hugo
 26000 VALENCE -  FRANCE
 Tél. +33 (0)4 75 41 82 50
 Fax. +33 (0)4 75 81 26 48

 contact@criirad.org



Site officiel CRIIRAD
Mentions légales

Une association à but non lucratif qui défend :
- le droit à l’information sur la radioactivité et le nucléaire
- le droit à la protection contre les dangers des rayonnements ionisants
asso@criirad.org       En savoir plus        Consulter les subventions

Un laboratoire agréé spécialisé dans les mesures
de radioactivité :
- analyses ponctuelles, études d’impact, contre-expertises : laboratoire@criirad.org
- dépistage de radon et diagnostics des bâtiments affectés : radon@criirad.org
- vente de radiamètres (renseignements et formations) : radex@criirad.org
En savoir plus - Consulter les agréments détaillés

Publié dans Nutrition & Santé

Partager cet article

Ajout de substances radioactives dans les biens de consommation et les matériaux de construction.

Publié le par Gerome

La CRIIRAD (Centre de Recherche et d'Information Indépendantes sur la Radioactivité), vous recommande de vous rendre sur son site et de prendre connaissance de sa campagne contre l'ajout de substances radioactives dans les biens de consommation et les matériaux de construction. Oui, oui vous lisez bien!

Il s'agit d'un grave danger - de plus ! - qui nous menace de façon certaine si nous ne faisons pas entendre notre voix.

La CRIIRAD lance l'alerte et recommande aux citoyen(ne)s d'écrire aux trois ministres concernés : J-L. Borloo, R. Bachelot et C. Lagarde.

Pour vous faciliter la tâche et vous éviter le risque de ne pouvoir ouvrir les PJ, après avoir remis en forme ces trois lettres, je vous les ai copiées-collées ci-dessous. Il suffit de les tirer chacune sur imprimante ou - mieux  ! - de les écrire manuscritement. 

Attention : ne pas oublier la date, vos nom, prénom et adresse, ainsi que l'accord grammatical en fin de lettre (le mot "reconnaissant-e"). 

Voici les 3 modèles de lettres :

(Date) 

Monsieur Jean-Louis BORLOO

Ministère de l’Ecologie, de l’Energie,

du Développement durable et de la Mer

92055 La Défense Cedex

 

 

 

Monsieur le Ministre,

 

Le 5 mai 2009 a été pris, en votre nom, un arrêté permettant de contourner l’interdiction d’ajouter des substances radioactives aux produits de consommation et de construction. Inscrite dans le code de la santé publique, cette interdiction apportait une garantie importante pour notre santé et notre environnement. Les substances radioactives sont en effet des substances cancérigènes et mutagènes qui doivent être confinées et surveillées.

 

Je refuse que les matériaux contaminés issus du démantèlement des installations nucléaires servent à la construction d’habitations ou de lieux de travail. Les substances radioactives doivent rester dans des circuits contrôlés. Dès lors qu’elles sont libérées dans le domaine public, il n’est plus possible d’en protéger ni la population, ni l’environnement.

 

Je vous demande de bien vouloir abroger l’arrêté du 5 mai 2009 qui ouvre la voie à des contaminations incontrôlables et expose les consommateurs à des risques injustifiés. Je vous serais reconnaissant(e) de bien vouloir m’informer de votre décision et vous prie d'agréer, Monsieur le Ministre, l’expression de mes respectueuses salutations.

(Nom, prénom, adresse)

 

**********************************************************************************
(Date)

Madame Roselyne BACHELOT

Ministère de la santé et des sports

14, avenue Duquesne

75350 PARIS 07 SP

 

 

Madame la Ministre,

 

Depuis 2002, le code de la santé publique interdit d’ajouter des substances

radioactives aux biens de consommation et aux produits de construction. Il s’agit d’une protection importante vis-à-vis de substances qui ont la capacité d’induire des cancers chez les personnes exposées et des maladies génétiques graves chez leurs descendants.

 

Or, un arrêté daté du 5 mai 2009 et pris en votre nom, met en place un dispositif de dérogation permettant de contourner ces interdictions. Je souhaite vous dire mon opposition totale à ce texte. Je refuse que des sources radioactives soient incorporées à des produits accessibles au grand public. Je refuse que des matériaux contaminés issus du démantèlement des installations nucléaires puissent servir à la construction d’habitations ou de lieux de travail.

 

Ayant en charge la santé publique, il vous incombe de garantir la protection radiologique de la population. Je vous demande de bien vouloir abroger l’arrêté du 5 mai 2009. Je vous serais reconnaissant(e) de bien vouloir m’informer de votre décision et vous prie d’agréer, Madame la Ministre, l’expression de mes respectueuses salutations.

(Nom, prénom, adresse)

**********************************************************************************

(Date)

Madame Christine LAGARDE

Ministère de l'économie, des finances et de l'emploi

139, rue de Bercy

75572 Paris Cedex 12

 

 

Madame la Ministre,

Je m’adresse à vous en tant que ministre en charge de la protection des consommateurs. Le 5 mai 2009, a été pris, en votre nom, un arrêté qui permet de contourner l’interdiction d’ajouter de la radioactivité aux produits destinés au grand public, interdiction inscrite en 2002 dans le code de la santé publique. Cette décision a été prise en violation de plusieurs prescriptions relatives aux droits des consommateurs.

 

Je refuse que des matériaux contaminés issus du démantèlement des installations nucléaires puissent servir à la construction d’habitations ou de lieux de travail. Je refuse que des sources radioactives soient incorporées à des produits accessibles au grand public. Compte tenu de leurs propriétés cancérigènes et mutagènes, elles doivent rester dans des circuits contrôlés et tout doit être fait pour en protéger la population et l’environnement.

 

Je vous demande de bien vouloir abroger cet arrêté qui porte gravement atteinte aux droits des consommateurs et les expose à des risques injustifiés. Je vous serais reconnaissant(e) de bien vouloir m’informer de votre décision et vous prie d’agréer, Madame la Ministre, l’expression de mes respectueuses salutations.

 

(Nom, prénom, adresse)

 



Publié dans Nutrition & Santé

Partager cet article

Sommet de Copenhague : une défaite majeure pour la Terre

Publié le par Gerome

1750394-2374316.jpg

Qu’on soit démocrate ou républicain, on reste avant tout un américain. C’est ce que Barak Obama a prouvé aujourd’hui devant le monde entier refusant un traité contraignant pour son pays.

Il ne se mouille pas trop notre copain américain : "un accord légalement contraignant sera «très difficile» et prendra du temps." nous dit-il.....

Le fraîchement nominé Nobel de la paix qui vient du même coup d’envoyer 30.000 soldats supplémentaires en Afghanistan a montre là l’impérialisme américain dans toute sa splendeur, décevant son auditoire et les ONG qui attendaient beaucoup de lui et de surcroit renvoyant la balle aux chinois. On ne peut pas demander à ce pays de faire plus d’efforts pour la protection de l’environnement et en même temps lui demander d’être l’usine du monde….. C’est être hypocrite.


On disait du sommet de Copenhague que c’était le sommet de la dernière chance, visiblement nos décideurs préfèrent continuer avec l’ancien modèle de croissance, erroné, truffé de vices, archaïque car ne répondant plus aux besoins actuels.

Il faut une sacré de paire de couilles pour décider de changer l’avenir, de décider de faire autre chose, de bâtir de nouveaux lendemains, d’effacer nos anciens schémas et modes de fonctionnements…..Mais à Copenhague, personne n’a une sacré paire de couilles et je dirais que le moins bien loti et le président de la fédération de russie qui a préféré claqué la porte plutôt que de continuer les négociations comme un homme. Hé Medvedev, tu sais quoi ? T’es qu’une fiotte !


La déclaration finale, qui doit être votée aujourd'hui, prévoit de limiter le réchauffement planétaire à 2°C d'ici à 2050, l'objectif majeur et annoncé du sommet. Mais elle ne fixe pas pas d'objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre, et n'envisage pas de sanctions pour le pays qui ne respecterait pas le protocole!!!!! C'est à se demander qu'est-ce qu'on foutu les 192 représentants des pays, à part faire augmenter un peu plus le taux de Co2 dans l'atmosphère en se rendant à Copenhague en avion...

Le protocole de Kyoto a été un échec, Bali également et aujourd'hui Copenhague! Il faut arrêter là je crois, ils veulent programmer un sommet à Mexico l'an prochain mais ça ne servira à rien. Chacun reste campé sur ses positions, alors à quoi bon organiser un énième sommet dont on connaît déjà la chute?


A mon sens, le seul remède pour faire oublier ce désastre diplomatique et ainsi pallier les carences et les faiblesses de nos gouvernements est de développer les initiatives locales. Chacun à son niveau peut faire quelque chose pour sa planète : mais il faut aller plus loin que le tri sélèctif, il faut s'engager pleinement et mettre son égo de côté et se concentrer pour la Terre. Ceux qui ont les moyens d'installer du solaire ou de l'éolien doivent le faire, ceux qui ont les moyens de s'acheter un porshe cayenne ont les moyens d'acheter une voiture hybride, ceux qui prennent leur voiture pour faire 500 mètres ou 1 km, qu'ils le fassent à pied c'est bon pour le corps.

Faites des pétitions dans vos communes, forcez les à aller plus loin, à s'engager davantage dans le processus écologique, demandez des débats publiques, il n'y a que comme ça qu'on y arrivera : en passant par le local car au niveau national et international nous avons à faire à des autistes ou au pire des gens de mauvaise foi.

singes.JPG

Tout est résumé dans cette image.

 

Cerise sur le gâteau, les accords décidés à l'arraché, n'ont pas été ratifiés sous forme de traité contraignant, c'est à dire que les prochains chefs de gouvernements, ne seront pas obligés de poursuivre les accords de leurs prédécesseurs..... C'est génial ce sommet non?

Cependant les Etats-Unis sont parvenus à un accord avec les dirigeants des grands pays émergents que sont l'Inde, l'Afrique du Sud et surtout la Chine. Mais ce compromis s'est fait au détriment de l'objectif de réduire de 50% les émissions de gaz à effet de serre  d'ici 2050, donc on ne peut pas réellement parler d'accord.


Allez je ne vais pas noircir le tableau du début à la fin;  les pays industrialisés se sont engagés à verser 100 milliards de dollars par an d'aide aux pays en développement à compter de 2020. Mais d'ici-là, les Etats-Unis accorderont une aide de 3,6 milliards de dollars aux pays les plus vulnérables au changement climatique. L'Union européenne versera, quant à elle, 10,6 milliards de dollars sur les années 2010, 2011 et 2012. 

Allez on va dire que ce n'est pas trop mal mais gardons à l'esprit que le sommet de Copenhague est un échec pour la Terre. Allez on se revoit fin 2010 à Mexico.

 

 

Publié dans Nature

Partager cet article

Un drame dans nos montagnes : un Loup abattu illégalement par un chassseur!

Publié le par Gerome

La Socité Alpine de protection de la Nature (SAPN) s'associe à France Nature Environnement pour ce communiqué de presse

Communiqué de presse - Jeudi 10 décembre 2009


Un loup abattu illégalement par un chasseur dans les Alpes

France Nature Environnement vient d’apprendre qu’un chasseur des Hautes-Alpes a tiré sur un loup lors d’une battue au sanglier qui s’est déroulée ce lundi 7 décembre 2009. Il a été surpris en flagrant délit par les agents de l’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage (ONCFS). Le chasseur a reconnu les faits et aurait indiqué avoir tiré après avoir été surpris par l’arrivée du loup.

Le loup est une espèce protégée

La fédération rappelle qu’en vertu de l’arrêté ministériel du 23 avril 2007 et des engagements européens et internationaux de la France, le loup est une espèce protégée dont la destruction, la mutilation, la capture ou l’enlèvement sont interdits. L’auteur du coup de fusil est passible d’une forte amende et d’une peine d’emprisonnement.

Un acharnement contre l’espèce

Ces dernières années, plusieurs dizaines de loups ont été détruits par le poison, par des pièges ou par des coups de fusil. France Nature Environnement entend que soit mis fin à ces actes illégaux qui se multiplient à l’encontre de cette espèce en France.

Jean-David ABEL, en charge pour FNE des questions relatives aux grands prédateurs salue le travail effectué par les agents de l’ONCFS. « Grâce à leur travail et leur connaissance du terrain, ces actes contre nature sont révélés au grand jour. Mais combien d’autres loups sont abattus ou empoisonnés en toute impunité ? ».

France Nature Environnement demande de la fermeté aux pouvoirs publics

Devant la répétition de ces actes de destruction du loup dans les Alpes, France Nature Environnement, une fois encore, demande au Ministère de l’Écologie qu’il fasse preuve d’une attitude ferme et exemplaire dans cette affaire, en déposant une plainte pour destruction d’espèce protégée.

FNE étudie actuellement la réponse juridique la plus adéquate à donner à cette affaire.

CD20N2512_LOUP_Cv1.jpg
Comment peut-on abattre un si bel animal? Le loup incarne la beauté et la noblesse, Roi des Forêts, Roi de la Nuit, il ne demande rien, il est revenu dans nos montagnes et l'acceuil qui lui ai fait est des plus primitifs.
Au lieu de se réjouir de son retour, certains le détestent alors qu'ils ne le connaissent pas. Oter la vie à une si belle créature est un crime et j'espère que cet abruti de chasseur finira en tôle.




Publié dans Hautes-Alpes

Partager cet article

<< < 1 2 3 4 5 > >>