Hiver le plus doux jamais enregistré en Californie

Publié le par Notre Terre

californie-secheresse.jpg

 

La Californie a connu ces trois derniers mois son hiver le plus doux jamais enregistré, ce qui pourrait encore aggraver le cycle de sécheresse qui affecte depuis trois ans l'Etat le plus peuplé des Etats-Unis.


La température moyenne en décembre, janvier et février, a atteint 48 degrés Fahrenheit (9 degrés Celsius), alors que l'hiver le plus chaud dans les annales remontait à 1980-81 avec une température moyenne de 47,2 °F, a déclaré l'Administration nationale océanique et atmosphérique (NOAA) dans un communiqué.


Au cours du XXe siècle, la température moyenne en Californie pendant ces trois mois était de 44 degrés Fahrenheit.

Le réchauffement hivernal a pour conséquence probable de réduire l'accumulation de neige dans la Sierra Nevada, a expliqué le porte-parole de la NOAA Brady Phillips, cette neige qui en fondant au printemps, fournit un approvisionnement en eau vital pour la Californie.

 

 


Publié dans Nature

Partager cet article

Le réchauffement fait fondre la dernière région stable de la calotte du Groenland

Publié le par Notre Terre

fjord-groenland.jpg

 

La dernière bordure stable de la calotte glaciaire du Groenland, après avoir résisté longtemps aux assauts du réchauffement, recule désormais à son tour, augmentant la contribution de cette région du globe à la hausse du niveau de la mer, selon une étude parue dimanche.


Selon cette étude publiée en ligne dans la revue Nature Climate Change, une hausse importante de la température depuis 2003 a accéléré la fonte des glaces provenant d'une longue «rivière de glace» située au nord-est du Groenland.

Le nord-est de la calotte glaciaire aurait ainsi perdu environ 10 milliards de tonnes de glace par an entre avril 2003 et avril 2012, selon les chercheurs.

La fonte des glaciers du Groenland a été l'un des contributeurs les plus importants à la hausse du niveau de la mer observée ces 20 dernières années, représentant 0,5 mm par an sur une hausse moyenne globale de 3,2 mm par an, rappellent-ils.


Une partie importante de cette contribution est associée à l'accélération du recul de glaciers dans le sud-est et le nord-ouest de la région.

Le nord-est, lui, était considéré comme une région «stable» depuis «plus d'un quart de siècle» en raison d'importants débris de glace qui contraignaient l'écoulement de la «rivière de glace». Mais un «réchauffement régional» important depuis 2003 a levé ce blocage et accéléré l'écoulement de glaces jusqu'à la mer.

Cette région était «considéré comme la dernière partie stable de la calotte du Groenland», a confirmé dans un communiqué l'un des chercheurs, Michael Bevis, professeur en sciences de la Terre de l'Université de l'Ohio (Etats-Unis). «Il semble donc que maintenant tous les bords de la calotte glaciaire sont instables», a-t-il ajouté.


Or, soulignent les chercheurs, la contribution nouvelle de cette région n'est pas prise en compte dans les projections à long terme sur la hausse du niveau de la mer, qui pourraient donc sous-estimer le niveau de cette hausse.

En septembre, les experts du climat du Giec avait revu à la hausse leurs projections concernant la montée des océans, une menace pour les petits États insulaires du Pacifique comme pour nombre de très nombreuses mégalopoles côtières d'Asie ou de la côte est des États-Unis, en évoquant une hausse probable de 26 à 82 cm d'ici la fin du siècle.

Une hausse due à la fonte des glaciers du Groenland et de l'Antarctique, mais aussi des glaciers terrestres et de l'expansion thermique de l'eau.

 

 


Publié dans Nature

Partager cet article

Ondes et radiofréquence: classement des téléphones et leur nocivité

Publié le par Notre Terre

Les téléphones portables et smartphones émettent des ondes et leur dangerosité ne fait aujourd'hui plus de doute, certains smartphones rayonnent plus que d’autres. Voici le classement des smartphones ayant le niveau d'ondes le plus élevé et les smartphones présentant le DAS le plus faible.

 

 Tout d’abord, récapitulons. L’indice DAS est mesuré en Watts par kilo et, suivant le décret du 8 octobre 2003, tous les téléphones portables commercialisés en France doivent avoir un indice inférieur à 2 W/kg sur 10 g de tissus. A noter, que pour les Etats-Unis, le protocole FCC pour établir le SAR ( DAS version US) se base sur 1g de tissus humain, la valeur maximal passe dans ce cas à 1.6 W/kg.

 

DAS-radiation-telephone.JPG

 

Pour établir notre sélection, nous avons repris les téléphones les plus vendus ou les plus attendus et identifié le niveau d’onde émise (DAS) dans les spécificités techniques des constructeurs.

Les niveaux DAS relevés sont établis selon la norme européenne soit sur 10 g de tissus humain au niveau de la tête.


Les 20 mobiles les plus vendus ou attendus présentant le DAS le plus faible:

1.   Samsung Galaxy Note                0,209 W/Kg
2.   Samsung ATIV S                         0,274 W/Kg
3.   Samsung Galaxy S4                     0,285 W/Kg
4.   Samsung Galaxy S3                    0,342 W/Kg
5.   HTC Windows Phone 8X           0,347 W/Kg
6.   Sony Xperia Play                        0,362 W/Kg
7.   Samsung Galaxy Note 2             0,369 W/Kg
8.   Huawei Honor                             0,38  W/Kg
9.   LG Optimus L9                           0,395 W/Kg
10. Samsung Galaxy S3 Mini           0,434 W/Kg
11. Samsung Galaxy Ace 2               0.52   W/Kg
12. Google Nexus 4                          0,55   W/Kg
12. Sony Xperia Z                             0,55   W/Kg
13. Nokia C2-05                               0,6      W/Kg
14. Motorola Razr HD                      0,61   W/Kg 
15. HTC One XL                               0,634 W/Kg
16. Nokia Lumia 920                        0.7     W/Kg
17. HTC Windows Phone 8S            0,721 W/Kg
18. HTC Desire C                              0,747 W/Kg
19. Wiko Cink King                           0,761 W/Kg
20. LG Optimus L7                            0,762 W/Kg


Les 20 mobiles les plus vendus ou attendus présentant le DAS le plus élevé:

1.   BlackBerry Bold 9790                1,86   W/Kg
2.   Acer Liquid Glow                        1.68   W/Kg
3.   Sony Xperia U                              1.62   W/Kg

4.   Nokia Lumia 820                         1,28   W/Kg
5.   BlackBerry Curve 9320              1,26   W/Kg
6.   BlackBerry Bold 9900                1,13   W/Kg
7.   Nokia Asha 302                            1,11   W/Kg
8.   LG Optimus L3                             1,1     W/Kg
9.   Apple iPhone 4S                           0,988 W/Kg
10. Wiko Cink Peax                            0,941 W/Kg
11. Nokia Lumia 810                          0,94   W/Kg
12. Apple iPhone 4                             0,933 W/Kg
13. HTC One X                                   0,909  W/Kg
14. Apple iPhone 5                             0,901  W/Kg
15. BlackBerry Z10                            0,87   W/Kg
16. HTC One                                     0,863 W/Kg
17. Motorola Razr I                            0,85   W/Kg
17. Sony Xperia T                               0,85   W/Kg
18. Samsung Galaxy Ace                    0,84   W/Kg
18. Wiko Cink Slim                            0,84   W/Kg
19. Nokia Lumia 610                          0,83   W/Kg
20. Sony Xperia S                                0,78    W/Kg

 

 


Publié dans Nutrition & Santé

Partager cet article

Circulation alternée dès lundi à Paris contre la pollution

Publié le par Notre Terre

pollution-paris.JPG

 

La circulation alternée sera mise en place à Paris et en proche banlieue à partir de lundi matin à la suite de pics de pollution enregistrés dans plusieurs régions dont l'Ile-de-France, a annoncé samedi Matignon.

Des mesures d'urgence, dont la gratuité des transports en commun en Ile-de-France, avaient été prises dès jeudi pour lutter contre le pic de pollution aux particules fines.

"On constate et on prévoit pour demain une amélioration de la situation. Cependant les prévisions font apparaître une remontée de la pollution à compter de dimanche soir et pour les journées de lundi et mardi", écrit samedi Matignon dans un communiqué.


"Le Premier ministre, après consultation des ministres chargés de l'Écologie, de la Santé, de l'Intérieur et des Transports, a décidé la mise en place à Paris et dans la petite couronne du dispositif de circulation alternée à compter de lundi", poursuit-il.

"Ce dispositif sera confirmé lundi matin pour la journée de mardi en fonction de l'évolution de la situation."

Pourront circuler lundi les véhicules dont la plaque d'immatriculation se termine par un chiffre impair, a précisé dans la soirée le ministre de l'Ecologie, Philippe Martin.

Une exception sera faite pour les chauffeurs de taxi, les services de secours ou encore les véhicules transportant au moins trois personnes. Pour le reste, les contrevenants s'exposeront à une amende de 22 euros.


APPEL AU CIVISME


"C'est vrai que c'est exceptionnel, mais la situation l'était", a déclaré Philippe Martin sur TF1, faisant appel au "civisme" des Franciliens. "Le gouvernement n'a eu qu'un souci dans cette affaire, c'est la santé publique", a-t-il ajouté, indiquant qu'il préciserait dimanche l'ensemble du dispositif aux côtés du préfet de police.

Quinze régions de France sont affectées par cet épisode de pollution, contre dix-sept en milieu de semaine, avec une tendance à l'amélioration pour le week-end.

La vallée du Rhône et l'Ile-de-France pourraient connaître un nouveau pic de pollution lundi, selon le ministre.


Le seuil d'alerte de pollution aux particules fines, jugées cancérigènes par l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), a été franchi cette semaine dans plusieurs villes de France.

Face à un phénomène qui perdure, le gouvernement a pris toute une série de mesures d'urgence. Il a par ailleurs annoncé le lancement d'un plan de protection de l'atmosphère d'ici l'été.

"Les zones les plus touchées feront l'objet d'un plan de protection de l'atmosphère qui prévoira des mesures adaptées : réduction des émissions des chantiers de construction, plans de déplacement d'entreprises ou d'administrations, réduction des vitesses de circulation sur certains tronçons à fort trafic, etc.", a dit samedi Philippe Martin dans un entretien au journal Libération.


Le ministre de l'Ecologie précise qu'il rencontrera bientôt les constructeurs automobiles pour évoquer avec eux la question du diesel, qui ne "se résume pas", selon lui, à une question fiscale. Le diesel représente 60% du parc automobile mais 80% de la consommation de carburant.

 

 


Publié dans Pollution

Partager cet article

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>