Patiente est mère de vertus

Publié le par Gerome

Une nouvelle page s'ouvre dans le dossier de la décharge des Eméyères.Il était question de la nettoyer pendant le printemps mais ça ne s'est pas fait. Suite à cela, j'ai contacté le lycée agricole des Eméyères et ils m'ont dit qu'ils pouvaient dégager 2 agents techniques pour la déblayer.
Après concertations avec le gestionnaire du lycée, il apparaît que les notions pédagogiques liées à l'environnement ne seraient pas appliquées si on faisait le nettoyage maintenant. Alors, on s'est mis d'accord pour mettre ce projet à bien en septembre car les élèves réintègreront le lycée.
Je vais patienter 2 mois mais cette patiente ne sera pas vaine, il sera question notamment de d'impliquer les élèves en amont par une intervention en classe, à ce moment là, des notions d'écologie seront abordées, et sur la nécesité de faire disparaître une décharge lorsqu'elle se trouve en pleine Forêt.
Le jour J les élèves, leur professeur et moi-même nettoieront cette décharge sauvage; j'aimerais impliquer le Dauphiné libéré ainsi que la SAPN.
Cette affaire doit-être médiatisée car cela générera des retombées positives pour le lycée, l'association mais aussi pour la ville de Gap.



Publié dans Hautes-Alpes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article