Action réussie en faveur de la protection des Alpes

Publié le par Gerome

les-2-alpes-3.jpg
Le week-end dernier, une quarantaine de feux ont brûlé sur des sommets de tout l'espace alpin en guise de manifeste pour un avenir durable dans les Alpes. En Suisse, en Autriche, en Allemagne, en Italie ainsi qu'au Kirghizstan (Asie centrale), des feux ont été allumés le 11 août afin d'amener une meilleure qualité de vie dans l'espace alpin.
Depuis 1986, ces feux se font chaque année l'expression d'une solidarité internationale pour la sauvegarde du patrimoine naturel et culturel de l'espace alpin et contre la destruction de l'écosystème alpin. Un thème d'actualité est plus spécialement choisi chaque année. Cette année, les organisateurs et les organisatrices demandaient qu'on cesse de remettre à plus tard le transfert du trafic de transit sur le rail.
Des particuliers tout comme des associations et des initiatives citoyennes peuvent choisir de faire œuvre symbolique pour la protection des Alpes en allumant un feu sur un sommet de leur région. Plus de 200 personnes ont par exemple suivi l'appel de l'Initiative des Alpes suisse à allumer un feu au col de la Furka. En outre, 500 cyclistes ont profité de l'occasion d'emprunter la route du col de la Furka, libre de tout trafic automobile, durant la journée du samedi. En Autriche, un des feux les plus importants a brûlé sur le Dobratsch (Carinthie). Au cours des ans, le massif montagneux du Dobratsch, dominant Villach, est pour ainsi dire devenu le "centre" du mouvement autrichien de Feux dans les Alpes.
Feux dans les Alpes se veut aussi un gage de solidarité entre les pays et les régions alpines, entre les habitants des agglomérations urbaines et la population montagnarde. Cette initiative témoigne également de la disposition de la population alpine à prendre son avenir en main. Cette action, toujours organisée le deuxième week-end d'août, est coordonnée par CIPRA Suisse.
Sources : http://www.alpeninitiative.ch

Publié dans Nature

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article