Le pape s'inquiète de l'état de la planète

Publié le par Gerome

L'église catholique romaine prend un virage à 90 degrès: comme pour enterrer une bonne fois pour toute son passé destructeur, le vatican prend un nouveau cap : le cap Terre!
Dans mon article daté du 28 mai je parlais de l'église de Norvège qui elle aussi se préoccupait de la dégradation obssedante de l'environnement ( voir l'article www.notreterre.org/article-10603195.html
Dans un article similaire titré "Ecologie et spiritualité" je dénonçais le manque d'investissement de la part de l'église envers la protection de l'environnement et le regain d'intérêt des religions animistes et de leures liens très étroits avec la Nature.
Très sincèrement je suis content d'avoir eu tort. L'église si elle veut peut être porteuse d'un nouvel avenir grâce à l'influence qu'elle a sur ses fidèles. Il faut y croire. Bien que non catholique, je salue la nouvelle politique menée par le vatican.

Ratzinger-pape.jpg

Le monde doit prendre des initiatives courageuses pour sauver la planète "avant qu'il ne soit trop tard", a déclaré Benoît XVI lors du premier rassemblement de jeunes catholiques basé sur la protection de la Nature

"Un 'oui' décisif est nécessaire pour les décisions dont dépend la sauvegarde de la création, ainsi qu'un engagement vigoureux pour inverser les tendances qui risquent d'aboutir à des situations de dégradation irréversibles", déclare t-il dans une homélie prononcée au sanctuaire marial de Lorette.

Benoit 16 faisaient face à un public de plus de 300.000 jeunes. Selon les organisateurs, 200.000 autres personnes les ont rejoints dimanche matin en provenance de toute l'Italie
"Les nouvelles générations seront chargées de l'avenir de la planète, qui porte les signes évidents d'un mode de développement qui n'a pas toujours préservé les fragiles équilibres de la nature", a dit l'ancien dirigeant du saint office inquisitorial.
"Des choix courageux, propres à reconstituer une alliance robuste entre l'homme et la terre, doivent être opérés avant qu'il ne soit trop tard."

Ce rassemblement, qui avait débuté la veille et s'est achevé dimanche matin par une messe célébrée par le pape, était la première grande manifestation de jeunes catholiques vouée à la cause de l'environnement - en rupture avec certaines réunions passées où s'amoncelaient des tonnes de détritus.

Dans le "fourniment" dont disposaient les participants, on trouvait des sacs à dos en tissu recyclable, une lampe de poche à manivelle et non à pile, ainsi que des sacs poubelles de couleurs différentes pour faciliter le recyclage des ordures. Des repas étaient servis dans des assiettes biodégradables.
Des dizaines de milliers de missels ont été imprimés sur papier recyclé et un nombre d'arbres correspondant au carbone produit lors du rassemblement devaient être plantés en Italie, surtout dans le Sud, frappé dernièrement par les incendies de forêt.

Le Vatican a mis en place des cellules photovoltaïques sur divers bâtiments afin de produire de l'électricité et a accueilli une conférence consacrée aux effets du réchauffement climatique.
Le pape a déclaré en août que l'humanité devait écouter "les voix de la terre" sous peine de provoquer sa propre destruction.
Dans son homélie de dimanche, il a encouragé tous les jeunes à "aller contre le courant" et à se défier des procédés de séduction médiatiques incitant au matérialisme, au consumérisme et aux plaisirs éphémères:

"Soyez critiques. Ne suivez pas la vague créée par ce puissant moyen de persuasion. N'ayez pas peur, chers amis, d'emprunter des chemins différents suggérés par l'amour véritable, un mode de vie sobre et bienveillant..."



Publié dans Divers (Hors sujet)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article