5 octobre 2007 5 05 /10 /octobre /2007 14:12
cornell-a-01.jpg
C'est la troisième édition du "Solar Decathlon 2007", un concours de maisons solaires que construisent des étudiants de vingt universités américaines et européennes réunnies à Washington.
Cette compétition, organisée par le département américain de l'énergie, sera évaluée selon 10 critères (d'où le nom décathlon) par des professionnels du bâtiment et de l'énergie du 12 au 20 octobre. Plus de 125.000 personnes sont attendues pour visiter ces nouvelles maisons.

Plus d'une semaine avant l'ouverture du concours, une multitude de grues, d'engins de levage, de poids lourds s'activent sur l'esplanade centrale de la capitale américaine sous la direction de jeunes chefs de chantier.
La plupart ont entre 20 et 23 ans et sont des étudiants en ingénierie, architecture, mécanique ou électricité.
Ils viennent d'Allemagne (Technische Universität Darmstadt), d'Espagne (Universidad Politecnica de Madrid) mais aussi du Québec, représenté par la fusion de trois grandes écoles et universités (McGill, Université de Montréal et Ecole de technologie supérieure).


Côté américain, 16 prestigieuses universités participent, dont le Massachusetts Institute of Technology (MIT), Carnegie Mellon University (Pennsylvanie, est), Cornell University (New York, nord-est), l'université du Colorado (centre-ouest) et de Santa Clara (Californie, ouest) ainsi que l'Université de Porto Rico.
Les étudiants doivent concevoir, construire et faire fonctionner entièrement à l'énergie solaire, la maison la plus agréable et la plus économe en énergie.
A cette occasion, le ministère de l'énergie a donné 100.000 dollars à chaque équipe, ensuite les universités devront trouver des partenaires des et financements pour poursuivre le projet.
La plupart des équipes, qui comptent entre 20 et 40 étudiants, ont commencé leur projet il y a deux ans.

Les Allemands de Darmstadt accueillent leur maison futuriste toute en verre, porté par un 38 tonnes :
"Nous avons commencé la conception de la maison en mai 2006. On l'a construite en mai 2007 et on l'a envoyée d'Allemagne à Baltimore il y a un mois et demi. Et la voilà, parfaitement dans les temps !", commente Christian Stumpf, étudiant.
Une des innovations techniques de la création allemande sera l'isolation des murs par le vide, une technique qu'on retrouve dans les conteneurs réfrigérants mais pas encore dans les constructions résidentielles, assure-t-il.


"L'atout de notre maison, c'est qu'elle va être amusante", raconte une étudiante espagnole devant un tub à vapeur en forme de demi orange qui doit trôner dans la future salle de bains.
L'équipe espagnole à majorité féminine, planche pour une construction utilisant la "bioclimatique" (technique passive) profitant de l'orientation, du vent, du site
Lors des deux précédentes éditions en 2002 et 2005, l'Université du Colorado avait remporté le concours.
"Cette année, la compétition va être dure", promet Chris Powers du département de l'énergie.
"On ne craint personne", raconte Mark Hampel, un étudiant architecte allemand.
Alors bonne à chance à tous et que le plus intelligent gagne!

Partager cet article

commentaires