Les élus de montagne se mobilisent contre le réchauffement

Publié le par Gerome

Ces vingt dernières années, le glacier Blanc, au cœur du massif des Ecrins, a reculé de plus de deux-cents mètres. Ce que tous les randonneurs observent au fil des ans a une réalité scientifique. Les études menées dans les Alpes montrent que ce massif subit de manière accrue les conséquences du réchauffement climatique. Depuis 1960, les températures ont augmenté de 1,5 degré en moyenne en montagne, a souligné Eric Brun, directeur de recherche à Météo France, lors du congrès de l'Association nationale des élus de montagne (Anem), qui se tenait du 25 au 27 octobre à Plaine, dans le Bas-Rhin. Au col de Porte, à 1.320 mètres d'altitude dans le massif de la Chartreuse, l'enneigement moyen a ainsi été réduit d'un tiers sur cette même période.

Après un hiver 2006-2007 catastrophique pour les petites stations de montagne, les élus de montagne ont présenté à cette occasion un rapport contenant 21 propositions pour faire face aux changements. Ils préconisent la création d'un "Observatoire du changement climatique en montagne".


BarredesEcrins.jpgBarre rocheuse des Ecrins.

Publié dans Hautes-Alpes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article