Chasse à la baleine : le japon continue dans sa lancée

Publié le par Gerome

Malgré la grogne internationale et le refus général de voir les cétacés traqués et abattus, le japon fait fie de toutes critiques et va jusqu'à défier l'Australie en chassant dans ses eaux.
Comme je le disais dans mon dernier article sur le sujet, c'est ce que j'appelle le paradoxe japonais : d'une main ils créent des voitures non polluantes et veulent faire baisser drastiquement les rejets de CO2 et de l'autre ils massacrent des baleines sous couvert de la recherche scientifique.... Surtout lorsqu'on sait que les baleines finissent sur les étalages des poissonniers et dans des produits cosmétiques.
Ainsi
la justice australienne a ordonné mardi au japon d'arrêter de chasser la baleine dans ses eaux territoriales et en particulier dans celles déclarées "zones sanctuaires" pour les cétacés.

Deux jours plus tôt Greenpeace est arrivé à chasser les baleiniers japonais de leur zone de capture.
Greenpeace a indiqué que son navire Esperanza avait pourchassé le principal bâtiment japonais, le Nisshin Maru, pendant 24 heures et sur plusieurs centaines de kilomètres avant que celui-ci ne quitte la zone dans laquelle il participait au massacre d'un millier de baleines.
Dans un même temps
le gouvernement travailliste australien, qui est opposé à la chasse à la baleine, a fait savoir qu'il dépêchait le navire Oceanic Viking pour rassembler des preuves susceptibles d'exposer Tokyo à la justice internationale.
Espérons que tous leurs efforts portent leurs fruits. En ce jour toutes mes pensées vont vers ces baleines qui sont sauvagement assasinnées.

baleineharponnee.jpgLe navire yushin maru en plein travail

Publié dans Nature

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article