Le baril de pétrole à 108$ est une aubaine pour la Nature

Publié le par Gerome

080310215731.wgsg5lvf0_puits-de-petrole-dans-le-dakota-du-nord--aux-etatsb.jpg

Nouveau record historique pour le baril de brut. Il atteignait hier
108,21 dollars à New York et 104, 16 dollars à Londres, poursuivant une hausse inintérompue dûe à l'affaiblissement du dollar, la politique défensive de l'Opep et les tensions géopolitiques.
La conséquence directe de cette hausse se retouve bien entendu dans nos portefeuilles et lorsqu'on fait le plein d'essence partout c'est le défilé des grimaces et la cacophonie des grincements de dents!

Ce problème se rajoute à la hausse des prix de l'alimentaire et aux loyers exhorbitants, partout on est étranglé.
Par contre si on essaye d'avoir un peu de recul et d'analyser cette situation sous un autre angle, on s'apperçoit que la hausse du baril de pétrole peut-être une aubaine si on sait attraper la balle au vol; surtout que d'ici 5 à 10 ans le baril pourrait exploser à 150$ et conduire deviendrait alors un plaisir réservé aux riches.

On commence déjà à anticiper l'après pétrole, un peu partout dans le monde naissent des idées nouvelles, des concepts porteurs d'espoir et de renouveau; je pense à la voiture à air comprimé, à la voiture éléctrique, à la voiture à hydrogène, au ramassage des ordures par des chevaux comme ça se fait actuellement dans un village de Sicile dont le nom m'échappe.
Mais je pense aussi aux transports en commun qui ont encore de beaux jours devant eux : l'AGV, les bus roulant à l'hydrogène, le tramway qui revient en force dans notre pays.

Mais on peut aussi extrapoler encore plus loin : la hausse de l'essence permettra aux commerces de proximité de se réinstaller dans les villages. Combien de boucheries, de boulangeries, de bureaux de poste ont disparu à cause des zones commerciales et industrielles?
Le co-voiturage deviendra une chose normale et banale et sûrement que les habitants se cotiseront pour acheter des petits véhicules de tansport collectif que chacun pourra disposer.
Encore un rêve utopique? Je ne sais pas, mais en tout cas c'est comme ça que je vois ls choses évoluer.
Peut-être nous dirigeons nous vers une société plus humaine et plus équilibrée?
Alors avant de crier et de se plaindre de la hausse de l'essence essayons de voir un peu plus loin et de comprendre les répercussions positives que cela aurait dans nos vies.


Publié dans Les bonnes nouvelles

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article