L' autoroute A51 sur la sellette :)

Publié le par Gerome

La loi consécutive au Grenelle de l'environnement est actuellement examinée à l'Assemblée nationale. Et les acteurs économiques des Alpes du sud s'impatientent. Ils redoutent que l'achèvement de l'A 51 passe à la trappe à la suite de cette loi.
Hier, les élus de la Chambre des métiers des Hautes-Alpes ont fait part de leur inquiétude devant le "coup de frein donné au projet". Et ils en appellent à la préfète et aux parlementaires pour «peser de tout leur poids dans ce dossier vital pour la survie de toutes les entreprises du département». Pour eux, les TPE (très petites entreprises) sont largement pénalisées par l'enclavement du département.

Même son de cloche du côté des entrepreneurs. Viviane Judic, présidente de l'UPE 05, et Jean-Luc Monteil, président de l'UDE 04, viennent de signer un communiqué commun, estimant que «rien n'a avancé» depuis le Grenelle. «Aujourd'hui, les entreprises des Alpes du sud ont vraiment le sentiment d'être menées en bateau.

En effet, les tergiversations de nos élus sur le tracé de l'A 51 ne créent pas les conditions adaptées pour une prise de décision rapide. Ceux-ci ne semblent pas avoir conscience de l'importance que revêt la réalisation de cet axe autoroutier pour le développement économique et touristique des départements des Hautes-Alpes et des Alpes de Haute-Provence.»
Et les deux présidents en appellent à un «front commun» en faveur de l'A 51, de la rocade de Gap et du barreau autoroutier de Digne, «avant qu'il ne soit trop tard».


L.A-M.
Paru dans l'édition 05A du 16/10/2008 (21050)

(Il serait temps de mettre un point final à ce projet incensé et démesuré qui va générer plus de problèmes qu'il va en résoudre! Le grenelle n'a pas fait avancé beaucoup les choses mais je souhaite sincèrement qu'il tiendra ses promesses sur le gel des projets autoroutiers).

Publié dans Hautes-Alpes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article