Hubert Falco défend sa LGV

Publié le par Gerome

Le tracé du TGV Paris-Nice en PACA fait encore parler de lui....

Une cinquantaine d'opposants à ce projet fou et demesuré a accueilli par des sifflets vendredi à Saint-Maximin (Var) le secrétaire d'Etat à l'aménagement du territoire, Hubert Falco, qui a affirmé qu'aucun tracé n'était défini.

Voir mon article 10 Juin 2007 sur le sujet : La LGV dans les Maures : un bel exemple d'idiotie



Var Action Environnement, les opposants au projet dénoncent "des nuisances sonores insupportables de jour comme de nuit" et estiment que "ce projet est en contradiction totale avec la notion de développement durable".

Ils craignent aussi que "l'arrivée de milliers de touristes supplémentaires sur Nice et les Alpes-Maritimes va entraîner une nouvelle hausse du foncier, des embouteillages, de la pollution..."





Depuis plusieurs mois le projet de LGV qui coûterait entre 8 et 12 milliards d'euros dont 30 à 35 % financés par les collectivités locales et qui permettrait au TGV de relier Paris à Nice, divise habitants de la région et élus.

Trois tracés sont à l'étude, le premier qui passerait au nord d'Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône), le deuxième par le centre Var et le troisième, dit des "métropoles" passeraient par Marseille et Nice.


(On se demande à quoi a bien pu servir le grenelle de l'environnement....)



Publié dans Nature

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

catherine richard 25/10/2008 18:59

Joli site. Liens très intéressants . Merci d'être contre ce projet destructeur qu'est la LGV PACA.

Gerome 26/10/2008 12:35


Merci de votre visite. Je suis tout naturellement contre la LGV car j'ai vévu à Gonfaron pendant pas mal de temps et je me sens très concerné, de plus mes préoccupations environnementales font que
je ne peux adhérer à un tel projet.
Bon courage à vous, vous menez un beau combat.