La consommation d'élèctricité en france

Publié le par Gerome

En 2004, la consommation d’énergie totale en France a atteint un chiffre record de 276 millions de tonnes de pétrole. Ce chiffre, se divise en différents secteurs d'énergies.
Les français ont consommé 13 millions de tonnes de pétrole pour le charbon soit 4,8% de la consommation totale. Il faut ajouter à cela également 13 Mtep pour les énergies renouvelables (4.8%) et encore 40 Mtep pour la consommation en gaz naturels (14.4%).
De plus le pétrole prend une part importante dans la consommation totale des français avec environ 93 Mtep par an soit 33.7%.
Mais c’est la consommation en électricité primaire qui est la plus importante en France avec 117 millions de tonnes de pétrole soit tout de même 42.4 % de la consommation française.
On peut donc déduire que de nos jours, l’électricité est très importante dans le quotidien des français et paraît comme une énergie montante alors que d’autres comme le charbon ou le pétrole sont en perpétuel recul.
Enfin, les énergies renouvelables comme l’énergie photovoltaïque sont de plus en plus utilisées mais restent difficilement exploitables.



Cette consommation d’énergie (276Mtep) se répartit en plusieurs secteurs majeurs.
Ainsi, le secteur agricole ne consomme que 3 Mtep en 2004 (1.1%), derrière le secteur sidérurgique avec une consommation de 6 Mtep (2.2%).
L’industrie consomme quand à elle 32 Mtep soit 11,6% alors que le transport prend 51 Mtep (18.5%).
De plus, les usages non énergétiques profitent de 16 Mtep avec 5.8% des parts alors que la branche de l’énergie profite de 99 Mtep pour ses besoins (35.9%).
Enfin le résidentiel et le tertiaire regroupés pèsent lourd avec une consommation de 70 Mtep (25.3%). La consommation de cette dernière branche tend a augmenter progressivement à cause de la progression du tertiaire dans la société actuelle.



Cependant, d’ici une cinquantaine d’année, la population devant atteindre 9 milliards d’habitants la consommation dans des pays comme la France devrait encore augmenter.
En 2020, la consommation d’énergie en France pourrait augmenter de 30 % par rapport à 2000 si rien n’est fait. L’augmentation pourrait être limitée à 20 % en donnant une priorité au nucléaire.
Enfin, la consommation pourrait rester stable si la France respecte le protocole de Kyoto et utilise plus efficacement l’énergie produite.
Même si la consommation augmente, les sources principales d’énergie restent les mêmes : pétrole et électricité primaire (nucléaire par exemple).
Cependant, les énergies renouvelables tentent d’être plus utilisées afin de ralentir l’épuisement des stocks des autres sources d’énergies.

On sait que de nos jours l’énergie solaire reçue sur la Terre est 15 000 fois supérieure à la quantité d’énergie consommée dans le monde. Ainsi, capter 0,01% de cette énergie pourrait théoriquement permettre de stopper net la production de toutes les autres énergies (pétrole, gaz, charbon,…).

Aujourd’hui, la production en énergie photovoltaïque semble relativement faible en France. En effet elle ne dépasse pas les 2,32 Ktep (27 GWh). Cette production semble et reste encore anecdotique. De plus, 1/3 de cette production est raccordée au réseau. Les 2/3 restants ne le sont pas. La production mondiale des panneaux solaires est passée de 5 Mégawatts-crête en 1982 à 60 MWc en 1992. Ce qui montre que les panneaux solaires sont de plus en plus utilisés.

Publié dans Nature

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article