New-York veut faire plus de place au vélo

Publié le par Gerome

New York nourrit l'ambition de devenir l'une des métropoles américaines les plus favorables à l'usage du vélo. Dernière proposition en date, augmenter les espaces de stationnement réservés aux bicyclettes dans les immeubles d'habitation et de bureaux.

En élargissant le "parc de stationnement" dans les bâtiments, les représentants des autorités espèrent doper la motivation des New-Yorkais à aller travailler ou faire leurs courses à vélo.


Si l'on en croit certaines études, le manque de places de stationnement dans des endroits sûrs empêche les adeptes de la petite reine d'user de ce moyen de locomotion. Nombre de New-Yorkais hésitent à laisser leur vélo, même équipé d'antivol et cadenas, dans la rue, de crainte qu'il ne disparaisse. Et dans nombre d'endroits, il est interdit de garer son vélo sur le trottoir devant les immeubles.

En vertu des nouvelles règles proposées par la municipalité, un espace de stationnement sécurisé pour vélos devrait être prévu à chaque fois que deux nouveaux appartements seront construits dans un nouvel immeuble d'habitation. Un même espace pour chaque 700 mètres carrés serait exigé dans les nouveaux immeubles de bureaux.

Cette initiative "sera une véritable transformation culturelle de la ville", observe Amanda Burden, responsable des services de l'urbanisme. "D'une ville orientée vers la voiture", la Grosse Pomme deviendrait "une ville orientée vers le vélo".

 



Ces nouvelles tendances proposées correspondent à la feuille de route délivrée en 2007 par le maire Michael Bloomberg pour une ville plus vivable et écologique. Un coup de pouce serait notamment donné en faveur d'un plus grand usage du vélo.

Dans le cadre du plan visant à encourager son utilisation, les responsables des transports ont décidé d'augmenter le nombre des pistes cyclables: les amateurs de vélo devraient ainsi pouvoir rouler sur 675km aménagés en juin 2009. Sont aussi installés des milliers de râteliers à vélo dans les rues.

"Nous avons découvert qu'un des plus grands obstacles à l'usage du vélo est le manque d'espace pour le ranger, à la maison et au travail", souligne Amanda Burden.


Selon elle, ces nouvelles dispositions viennent s'aligner sur celles des villes les plus "pro-vélo" du pays, San Francisco et Portland: des espaces de stationnement protégés des intempéries et fermés à clef seraient installés dans les immeubles d'habitation d'au moins dix appartements, des immeubles de bureaux, des magasins, des hôpitaux, des universités, ainsi que dans les parkings pour automobiles.

Les règles s'appliqueraient aux nouveaux bâtiments, aux immeubles connaissant un agrandissement de 50% ou plus ainsi qu'aux lieux convertis en espaces résidentiels.


Les partisans du vélo ont salué ces propositions, espérant même qu'on puisse aller au-delà.

Mais Mike Slattery, vice-président du Real Estate Board of New York, remarque que certains, dans le secteur immobilier, craignent qu'il n'y ait pas assez de demande pour toutes les places de stationnement qui verraient le jour du fait de ces nouvelles règles...

La Commission d'urbanisme devra voter sur ce projet, à l'issue d'un débat public qui devrait durer de plusieurs mois.

Source : AP

(Je me réjouis de lire cette nouvelle. Je crois que l'optimisme doit-être de mise car chaque jour dans le monde des femmes et des hommes inventent un avenir meilleur pour nous et nos enfants mais surtout pour notre mère la Terre. Tout ceci ira en s'améliorant si nous marchons main dans la main vers cette même direction : le respect de la Nature. Longtemps critiqués et rélégués au rang de premier pollueur mondial, les Etats-Unis nous montrent qu'ils s'investissent pour l'environnement et l'éléction de Barak Obama à la présidence américaine devrait accélérer les mesures en faveur de la Terre. Le règne de terreur de bush est terminé, une nouvelle ère s'annonce!)

Publié dans Les bonnes nouvelles

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article