Noël en quelques citations

Publié le par Gerome

Ca y est la fièvre de noël est passée, on peut enfin reprendre une activité normale. Pour mettre un point final à cette fête christiano-commerciale j'ai sélectionné quelques citations qui, certes n'iront pas dans le sens moral de noël mais que je trouve de très bon ton et pertinentes :

Celui qui a inventé la Noël, c'est un mec qui devait tenir un magasin.
Jean Marie Gourio

D'un point de vue purement commercial, si Noël n'existait pas il faudrait l'inventer.
Katharine Whitehorn

Il y a quatre âges dans la vie de l'homme : - celui où il croit au père Noël ; - celui où il ne croit plus au père Noël ; - celui où il est le père Noël ; - celui où il ressemble au père Noël.
Anonyme

Je terminerai par un texte que j'ai écrit l'an dernier et dont je me fais une joie malicieuse de vous le resservir... C'est récurrent mais c'est si bon!


Qui a dit que le père noël était gentil?

La fête de noël prend des tournures qui me semblent franchement mauvaises. Comme tout le monde le sait, noël tire ses origines du christianisme. En effet, pour célébrer la naissance du Christ les rois-mages lui firent des offrandes.
Plus de 2000 ans plus tard, tout n'est que gaspillage, surconsommation, gavage de canards, illuminations excessives qui font augmenter un peu plus la facture énérgétique.
Noël s'est déshinumaniser, noël s'est prostitué sur le trottoir du capitalisme et du matérialisme. Et les maqueraux de la publicité et de l'industrie nous offre du "bonheur acheté" en codes barres servi sur l'autel de la consommation.

Toutes ces faux sentiments mielleux que l'on nous sert une fois par an, cette pseudo morale religieuse qui nous dit d'être bon et serviable à l'égard de son prochain alors que le reste de l'année on nous apprend à le dominer ne sont qu'une belle mascarade de faux-culs.
A l'heure où l'on nous parle du grenelle de l'environnement, de la conférence de Bali sur le réchauffement climatique, des menaces qui pèsent sur l'humanité à cause de notre surconsommation, noël s'illustre comme le parfait paradoxe. D'un côté le gouvernement appuyé par les médias nous chantent en boucle le même refrain sur la maîtrise de notre énergie et de nos déchets et de l'autre on fête noël de la manière la plus détestable qui soit.

Toutes ces villes illuminées, tous ces balcons éclairés, ces millions de sapins que l'on coupe et que l'on affuble de boules, ces magasins surchargés à en faire péter les présentoirs dégueulant le matérialisme prouvent à quel point nous sommes en contradiction.
Le père noël est une véritable ordure qui s'est fourvoyé et qui a troqué son beau costume vert contre un costume rouge et blanc aux couleurs de coca-cola.
A t-on besoin de noël pour faire plaisir à nos proches? Le cadeau spontané que l'on fait lorsque on se promène en ville en se disant "tiens ça va lui plaire, et si je lui achetais" n'a t'il pas plus de valeur que les cadeaux qu'on nous impose de faire....
Combien de fois ai-je entendu les gens se plaindre de faire des cadeaux. Comme s'ils avaient un couteau sous la gorge et qu'on leur obligeait d'acheter et d'offrir.....
Si en plus le cadeau ne vient pas du coeur, quel est donc l'intérêt de cette fête?

Et ces repas, Grands Dieux! Ces repas interminables où l'on se retrouve avec la famille à déguster des mêts de noël, à couper la dinde, à se goinfrer de fois gras, à manger du chocolat à s'en boucher le cul, à bouffer jusqu'à l'écoeurement.......quelle horreur. Et pendant ce temps là où on a la bouche pleine et des cadeaux tout le tour du ventre qui a une pensée envers l'éthiopien où le malien? pour ne citer qu'eux. Qui a une pensée pour la Terre à qui on lui fait subir une nouvelle fête encore plus gourmande en énergie et en CO2 que les précedentes?

Le matériel n'est pas la clé du bonheur, je préfererais vivre dans un ashram au Tibet et être heureux plutôt que de croire en cette vie matérielle et dépourvue de sens.


Publié dans Divers (Hors sujet)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article