3000 blaireaux vont être éliminés en Grande-Bretagne

Publié le par Gerome

Les défenseurs des animaux se sont indignés mardi de la décision des autorités britanniques qui ont autorisé l'élimination dans près de 300 fermes du Gloucestershire (sud-ouest) de 3.000 blaireaux, une espèce protégée, afin d'éviter la transmission de la tuberculose aux bovins.

 

blaireau_07.jpg

 

L'agence gouvernementale britannique Natural England a pris cette décision à la suite du feu vert de la Haute Cour de Londres en juillet dernier à l'élimination de milliers de ces animaux.

La juridiction avait été dans le sens de l'argumentation du gouvernement britannique qui faisait valoir que la tuberculose bovine s'était étendue à de grandes zones de l'ouest et du sud-ouest de l'Angleterre, ainsi qu'au Pays de Galles, et que la vaccination des blaireaux n'était "pas une réponse suffisante au problème".


Le "Badger Trust", l'association de protection des blaireaux, avait dénoncé une position ouvrant la voie au massacre "absurde" de 40.000 d'entre eux ces quatre prochaines années.

Mardi, l'une des principales organisations de protection des animaux (RSPCA) s'est dite "dévastée" par la décision de Natural England et a appelé à élargir le programme de vaccination.

"Soignons au lieu de tuer", a appelé de ses voeux la RSPCA.


Les blaireaux sont de grands vecteurs de la tuberculose bovine et sont capables de retransmettre la maladie au bétail.

En 2010/2011, la maladie a entraîné l'abattage de plus de 26.000 bovins en Angleterre, une perte estimée à 91 millions de livres (115 millions d'euros).

 

 


Publié dans Nature

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Danielle 19/09/2012 15:23


Le "grand" être "humain" va encore frapper !


Ciel que certains d'entre nous peuvent être pitoyablement minables et écoeurant.