La citation du jour

Publié le par Gerome

Dans le passé la technologie a été un bienfait pour l'homme, maintenant elle devient un danger. Même en tant de paix elle commence à détruire la terre.

Edward Bond




Publié dans Les citations

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

mariejeannejourdan 11/11/2009 23:44


Votre avis ne me semble pas s'opposer au mien, ami blogueur!
Je regrette les pertes humaines et matérielles des guerres qui auraient mieux été employé dans la conquête spatiale. Mais dans le même temps, je suis antinucléaire depuis fort longtemps, ardente
défenseur de l'agriculture bio, ect...
Et je pense précisément que la technologie et l'évolution des pratiques, nous permettra de nous afranchir des erreurs passées, le gros problème est qu'elle soit dans des mains honnêtes. Les OGM
sont avant tout un exemple des mégadégats de technologie avancée dans des mains malhonnêtes. Quel intérêt de créer des plantes OGM pour des terres ou des plantes facilement cultivables?
Le problème est: comment se débarrasser des escrocs et profiteurs sans scrupules. L'évolution des techniques peut nous permettre de reboiser des déserts et exploiter un sous bois(fruits des bois,
volaille, pêche...). Les terres cultivables sont dangeureusement regroupées, un cataclysme touchant l'hémisphère nord en ferait disparaître une bonne partie. Je suis partisante
d'autonomie-autogestion, et l'évolution technique, y compris internet, le favorise: multiplier, diversifier les sources d'énergie afin de diminuer le transport, revoir l'urbanisation en tenant
compte du risque sismique et écolo-responsable, favoriser l'autonomie alimentaire et s'attaquer à ladésertification ect... 


Gerome 12/11/2009 08:17


Ce qui est frustrant dans cette histoire c'est que nous avons réussi à développer des technologies capables de faire de la Terre un paradis terrestre! Au lieu de ça, nous sommes en train de créer
l'enfer.
Si la moitié du budget militaire des pays comme les USA, la chine, l'europe était utilisé pour le développement et la promotion des technologies vertes, nous serions les plus heureux mais l'homme
ne sait pas appréhander le bonheur, il ne sait pas comment faire.


mariejeannejourdan 10/11/2009 11:49


L'homme a commencé à détruire la terre le jour où il domestiqua chèvres et moutons.(lire à ce sujet article quand histoire, religion, et évolution psychologique ne font qu'un)
En effet, le Sahara, le proche Orient, ont toujours connu des périodes à pluviométrie très variable, nombreuses sont les grandes cités abandonnées du fait de l'avancée des sables. Quand survient
une période de sècheresse, les bovins meurent car ils ne rasent pas l'herbe, ni ne s'attaquent aux buissons et arbustes comme le font chèvre ou mouton. Ces animeaux transforment donc une steppe de
zone semi aride en désert, l'absence totale de couverture végétale engendre une évaporation des cours d'eau, ainsi qu'une diminution encore plus grande de la pluviométrie liée à l'évaporation de
l'eau des feuilles. Les cours d'eau en s'évaporant, augmentent donc leur concentration minérale et contribue à la salanisation des terres qui rend impossible la repousse de la végétation sur ces
terres même irriguées ou après retour des pluies. En effet, en Egypte par exemple l'irrigation a chargé l'eau en minéraux et aggraver la salanisation, détruisant définitivement le sol.
La culture du Maïs en Amérique sur des sols impropres à cette culture a également entraîné une perte de sol définitif. Le Maïs est une plante lourde, qui s'enracine sur une faible profondeur et qui
consomme beaucoup d'eau. En période de sécheresse, le maïs ne résistedonc pas, il meure et le sol reste dénudé. Puis quand survient des pluies fortes, le sol non fixé par les racines des plantes
est entraînés par l'eau de ruissellement, le Maïs qui n'a pas été détruit par la sécheresse a des racines pas assez profondes et son poids favorise le déracinement, l'eau emporte le sol peu profond
et le maÏs, la roche fait place à la terre, on obtient un désert rocheux. Les terres désertiques sont plus étendues que les terres cultivés, et la responsabilité de la désertification est celle des
hommes qui ne voulurent plus des chasseurs ceuilleurs nomades mais des agriculteurs sédentaires qui déforestent ou pratiquent une monoculture inadaptée, ou des nomades et leur troupeaux de moutons,
ou pire, de chèvres.
Pourtant, la chèvre a sa place dans un écosystème: elle est dans des zones bien boisées et à pluviométrie satisfaisante, où le sous bois prolifère, favorisé par la coupe forestère de gros feuillus,
ce qui  favorise les feux de forêts en période de sècheresse, (surtout si des plantations de jeunes sapins remplacent des feuillus car ils s'embrassent encore plus facilement je crois).


mariejeannejourdan 10/11/2009 11:06


Faux! Cette citation remet en question la conquête spatiale. C'est pourtant précisémment grace à elle que l'homme a pris conscience de certains dangers menaçant la planète. C'est grace à
elle que nous avons des satellites sur orbite, et c'est grace aux satellites que l'on a découvert les supervolcans ou caldeira, notamment celle de Yellowstone qui pourrait bien nous anéantir(voir
commentaire sur citation précédente).
La lune pourrait servir de base spatiale pour receuillir des matériaux rares sur terre et indispensables à notre technologie, pour aller plus aisément sur Mars ou lancer des fusées robotisées pour
exploiter les "comètes", ect...
Aller sur Mars et la coloniser peut seul préserver notre espèce si certains cataclysmes frappe la terre. Nous avons bénéficié de la recherche fondamentale , mathématiques, physique, astronomique...
pour notre actuelle technologie, nous avons le choix entre accepter une vie de chasseur cueilleur de la préhistoire et la disparition par la famine et manque d'eau de la surpopulation, ou bien
d'oeuvrer pour les générations futures dans un souci écoloresponsable, comme les générations précédentes ont oeuvrés pour nous. De plus, c'est la conquête spatiale qui dans bien des domaines à fait
faire un bond à notre technologie, et seule notre capacité un jour à détruire une grosse météorite par une charge nucléaire, pourra sauver la terre d'une collision apocalyptique, car c'est, semble
t-il, ce type de catastrophe qui a peut être engendré une activité sismique sans précédent sur terre, aurait été à l'origine d'une extinction massive des espèces, au permien où plus de 90°/° des
espèces y compris marines aurait disparu, et la réduction des homnidés dont le nombre aurait dépassé le million d'individu à quelques centaines d'individus lors de l'éruption de la caldeira de
Tobra, il y a 75000ans je crois..


Gerome 10/11/2009 20:11


JE comprends et respecte votre avis cependant on se rend compte que c'est pourtant vrai. LEs antennes relais pour les portables qui attaquent le cerveau, les OGM, les pesticides, les centrales
nucléaires défaillantes et j'en passe...
Ces technologies creusent nos tombes et on est en temps de paix!!