La Forêt des Eméyères violée et salie

Publié le par Gerome

FLASH SPECIAL : DRAME ECOLOGIQUE DANS LA FORET DES EMEYERES


Chers lectrices et lecteurs.
C'est le coeur déchiré et les yeux pleins de larmes que je vous écris cet article. Le thème principal de ce blog est une sensibilisation au massif des Maures, mais la situation d'aujourd'hui nécessite de changer un tant soit peu sa ligne conductrice.

Je suis Haut-Alpin d'origine, je vis actuellement à Gap après avoir vécu 15 ans dans le hameau des Eméyères. Très souvent je retourne dans les lieux de mon enfance, pour ballader et me remémorer mon passé dans ce hameau si paisible.
J'ai pris l'habitude depuis quelques années de me munir de sacs poubelles lorsque je me promène en Forêt; l'expansion de l'habitat humain avec ces grosses villas démesurées, le lycée agricole qui se trouve un peu plus bas ont fait de la belle Forêt des Eméyères un lieu malpropre. Bouteilles de bierre par dizaines, paquets de biscuits, de ships, paquets de cigarettes, mégots de joins sont les témoins des nombreuses beuveries des jeunes du lycée.
Je me serais attendu à plus de respect de la part d'élèves étudiant dans un lycée agricole.
J'ai donc fait de la protection de cette Forêt une priorité.

En octobre 2005, après avoir découvert une décharge sauvage, je décide d'alerter les autorités. Après de nombreux entretiens, appels téléphonique, lettres, les services techniques de la ville de Gap  se décident enfin à réagir. Comme pour apaiser ma colère, ils installent un panneau avec inscrit dessus : " Lycée agricole Décharge interdite" et une ficelle attachée à 4 piquets.

Voici la lettre que je leur ai envoyé :

Moi                                                                                  Gap, le lundi 24 octobre 2005

05000 Gap

                                                                                              Madame X

                                                                                              Services Techniques,

                                                                                              Zone de la Justice

                                                                                              05000 Gap




Objet : décharge sauvage



Madame,


Suite à notre entretien téléphonique du mardi 18 octobre, je vous confirme par ce courrier la présence d'une décharge sauvage au lieu dit « Les Emeyeres ». Cette décharge se situe dans la forêt communale et n'a de cesse depuis trop longtemps déjà, d'accumuler des immondices.

On y trouve entre autre des machines à laver, des bidons, des parpaings, de la ferraille, des pneus, du plastique, sans compter les nombreux produits toxiques qui se trouvent encore dans certains récipients...La liste n'est pas exhaustive.

En accord avec la circulaire n°85-02 du 4 janvier 1985 relative à l'élimination des dépôts sauvages, je vous serai gré de bien vouloir faire disparaître cette décharge, soit par vos services techniques si le terrain est communal, soit par le propriétaire si le terrain est privé.

La forêt des Emeyeres reste encore un lieu relativement propre et préservé malgré les souillures humaines dont je suis un des rares à nettoyer durant mes temps libres.

Si vous souhaitez avoir de plus amples informations et connaître l'emplacement exact de cette décharge sauvage vous pouvez me contacter au : XX.XX.XX.XX.XX ou au XX.XX.XX.XX.XX


En espérant que ma requête ait été entendue, je vous prie d'agréer Madame X, mes plus respectueuses salutations.

____________________________________________________________________________


Voilà. Quelques semaines plus tard je déménage dans le Var et je m'éloigne de cette Forêt. Les peu de fois où je suis remonté à Gap j'allais inspecter la Forêt et il me semblait que ce panneau était finalement dissuasif. Je me suis lourdement trompé comme vous allez le constater par les photos que je vais diffuser.

 

Publié dans Hautes-Alpes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article