Une bataille de gagnée

Publié le par Gerome

La guerre pour la protection de la Forêt des Eméyères vient de prendre un nouveau tournant. Contacté hier par Patrice Barneoud, journaliste au Dauphiné Libéré, je me rend en sa compagnie pour lui faire constater et photographier les décharges.
Un article de presse est paru ce matin et les coupables sont pointés du doigt. C'est un soulagement immense de voir que mon combat intéresse d'autres personnes que moi, je souhaite maintenant que cet article fasse tâche d'huile et alerte les principaux concernés et les autorités locales.

Sachant la bureaucratie lente, j'espère que les médias réussiront à bouger tous ces bureaucrates.
Mais je dois quand même remettre les pieds sur Terre, cette victoire bien que savoureuse, doit être le prémice d'autres victoires encore plus grandes car mon combat est loin d'être terminé. Aujourd'hui une étape vient d'être franchie, demain place à l'action.

La Forêt pleure mais je sais qu'elle sèchera bientôt ses larmes.



Publié dans Hautes-Alpes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article