Bientôt la fin?

Publié le par Gerome

Chers lectrices et lecteurs de mon blog, je viens vous annoncer une très bonne nouvelle. La semaine dernière, le propriétaire du terrain où se trouve la décharge est venu se présenter spontanément au service environnement de la ville de Gap et a promis de procéder au nettoiement de la décharge ainsi qu'à la condamnation du terrain par une signalétique bien spécifique.
Ouf!! On commence à voir la lumière au fond du tunnel. J'espère que le propriétaire tiendra ses engagements, s'il ne le fait pas je serais là pour les lui rappeler.

C'est un dénouement heureux qui me donne beaucoup d'espoir pour la suite. Lorsque le pessimisme me gagne, bien souvent je mets tous les humains dans le même sac, mais je me dis que le monde n'est pas que peuplé de pollueurs sans conscience. Mais voilà, l'environnement est un combat au quotidien, aujourd'hui 2 décharges disparaissent mais que me réserve demain?

Cette Forêt (mais aussi toutes les autres) mérite d'être protégée, chaque jour elle est malmenée; les quads, les motos, les 4x4, les fiestas d'étudiants, les décharges et la déforestation en font une reéllement une Forêt martyre. Je fais parti de ceux qui croient a une conscience de la Nature, une sorte de paganisme qui me rapproche spirituellement de la Forêt.
Bien sûr qu'elle pleure, bien sûr qu'elle souffre, mais nous sommes devenus sourds. Mais la Forêt n'est qu'un petit exemple, dans les Hautes-Alpes, ce sont les Montagnes en entier qui subissent la folie humaine : le tourisme de masse nous amène beaucoup de pollution, il entraîne également une frénésie de l'immoblier, les grues obscurssicent notre ciel si beau et les agences pullulent dans nos rues, à ce rythme on aura bientôt plus d'agences immobilières que de bars!

Et je m'adresse ici à david douillet à qui l'explosion du BTP dans le département n'a pas échappé.
Le judoka se lance dans le financement d'un projet immobilier de grande ampleur à Vars. Baptisé Le Hameau des Rennes, ce programme haut de gamme a déjà séduit plusieurs sportifs de renom.
Monsieur douillet, restez chez vous et fouttez nous la paix.

Publié dans Hautes-Alpes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article