5 janvier 2014 7 05 /01 /janvier /2014 09:53

Lorsque combinées, 6 substances naturelles, présentes dans des fruits, légumes, épices et racines de plantes, tuent les cellules du cancer du sein, a montré une étude en laboratoire dont les résultats sont publiés dans The Journal of Cancer.

 

grappe-de-raisin.jpg

 

Madhwa Raj de l’Université d’État de la Louisiane et ses collègues ont testé 10 substances connues pour jouer un rôle protecteur contre le cancer avant d’en choisir 6 pour la présente étude :

    la curcumine (présente dans le curcuma, qui est un des principaux ingrédients du cari),
    les isoflavones de soja,
    l’indole-3-carbinol des légumes crucifères (chou, brocoli…),
    la C-phycocyanine de la spiruline,
    le resvératrol des raisins,
    la quercétine, un flavonoïde (antioxydant) présents dans certains fruits et légumes (piments forts jaunes, raisin, petits fruits, cerises, brocoli, agrumes…), le cacao, le thé et le vin rouge.

Les chercheurs ont administré ces six composés, individuellement et combinées, à des cellules du cancer du sein et à des cellules témoins saines.

Les 6 substances étaient inefficaces individuellement. Lorsque combinés, toutefois, elles réduisaient de 80% la croissance des cellules cancéreuses, inhibaient la migration et l’invasion, provoquaient un arrêt du cycle cellulaire et déclenchaient le processus conduisant à la mort cellulaire de 100% des cellules.

Aucun effet nocif sur les cellules saines n’a été constaté. Une analyse plus poussée a également identifié plusieurs gènes clés qui pourraient servir de marqueurs pour suivre les progrès d’un traitement.

Bien que le cocktail n’ait pas été testé contre les cellules du cancer du sein lié aux mutations des gènes BRCA1 et BRAC2, des études antérieures ont montré que ces cellules constituent des cibles de 4 des 6 substances testées.

Les chercheurs ont également démontré précédemment que 2 de ces composés ont une synergie efficace pour tuer les cellules cancéreuses de l’ovaire.

 

Traduit par  : Psychomédia

Source : Louisiana State University.

 

 


Partager cet article

Published by Notre Terre - dans Nutrition & Santé
commenter cet article

commentaires