MONSANTO le scandale

Publié le par Gerome


Monsanto est une société multinationale spécialisée dans la biotechnologie végétale fondée en 1901 par John Francis Queeny.
La société est principalement connue pour avoir conçu l'agent Orange durant la guerre du Vietnam, de mettre sur le marché un herbicide appelé Roundup, ainsi que les graines génétiquement modifiées pour résister à ce produit. Il s'agît d'une entreprise multinationale qui a eu un chiffre d'affaire de 5.4 milliards de dollards en 2005, cette sociéte emploie 15 000 personnes à travers le monde.

Durant la guerre du Viêt-Nam, Monsanto s'est enrichi massivement par la fabrication du tristement célèbre défoliant dit Agent Orange. Plus de 4 millions de personnes en ont été victimes. Ses effets sont encore ressentis aujourd'hui, et ce pour des dizaines d'années encore.
Aujourd'hui, à l'approche du trentième anniversaire de la fin de la guerre du Vietnam, environ 60.000 adultes et plus de 200.000 enfants souffrent toujours de « l'agent Orange ». Malformations congénitales, cancers, handicapes physiques et mentaux, sont dans la majorité des cas, la conséquence des plus de 70 millions de litres de défoliants dont le célèbre « agent Orange », déversé au centre et Sud Vietnam de 1961 à 1971 par l'armée américaine. Pays agricole, 20 % du sol vietnamien ont reçu quelque 170 kg de dioxine. En plus des combattants de tous bords, la population civile fut durement touchée. À New York, va s'ouvrir le plus grand procès jamais mené aux Etats-Unis contre les responsables du gouvernement et des industries chimiques concernés. Les associations de victimes, représentées par des avocats américains, demandent réparations et justice. Les implications et les conséquences sociales, économiques et financières de ce procès sont considérables au regard de la plus grande guerre chimique de l'histoire.

Voilà pour la partie historique du groupe. Attardons-nous maintenant sur la conception des OGM :

Monsanto, suivi par quelques autres multinationales de l'industrie chimique, tentent par tous les moyens d'imposer la culture des OGM, sans aucune précaution quant aux risques irréversibles pour l'environnement, la santé et la biodiversité. Le développement des OGM n'est pour Monsanto qu'un moyen supplémentaire pour supprimer l'autonomie des paysanneries locales, en rendant les paysans otages de leurs produits chimiques. Alors que les preuves de la nocivité des OGM commencent à apparaître au grand jour, Monsanto continue de réprimer violemment les citoyen-nes qui tentent d'amener un débat indispensable sur l'utilité sociale des OGM.

La confédération paysanne menée par notre Gaulois José Bové s'est levée contre l'hégémonie de Monsanto qui cherche à les réduire au silence.

En faisant bloquer les comptes de la Confédération paysanne, MONSANTO cherche à réduire le syndicat au silence. Depuis de nombreuses années ils s'opposent à l’agriculture industrialisée que représente MONSANTO. Ils ont remporté des victoires en particulier sur le terrain des hormones. Leur opposition ferme et résolue à l’utilisation des OGM en agriculture les a de nouveau amené à s'opposer à cette multinationale qui ne cherche qu’à augmenter son profit à court terme.

En demandant l’exécution du jugement qui les condamnait à lui verser 153.000 euros de dommages et intérêts pour avoir détruit une de ces parcelles d’essai en plein air, MONSANTO cherche à réduire la Confédération paysanne au silence.
La Confédération paysanne ne se laissera pas intimider. Elle poursuivra la lutte qu’elle mène contre les OGM, technologies refusées par les paysans comme par les consommateurs.


Publié dans OGM j'en veux pas!

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article