22 mars 2013 5 22 /03 /mars /2013 07:43

affiche_jardin_coccinelle_1.jpg

 

Pendant les dix premiers jours du printemps, du 20 au 30 mars, se déroule la « Semaine pour des alternatives aux pesticides ». Cet évènement ouvert à tous propose plus de 700 animations dans toute la France et dans 15 autres pays.


Cette manifestation se déroule chaque année depuis 2006 en Europe, en Afrique Cameroun, Ouganda, Maroc, Tanzanie, au Canada, au Tadjikistan, à l’Ile Maurice, et en Géorgie. L’objectif est simple : montrer au grand public qu’il est possible de jardiner sans pesticides et promouvoir le maximum d’alternatives à ces produits chimiques toxiques pour l’environnement. 

 

Chaque année en France, les jardiniers amateurs utilisent environ 5 000 tonnes de pesticides dans leur jardin ou leur potager.  20%  d’entre eux pensent que cela ne présente aucun danger. Pourtant, non seulement ces produits sont ultra toxiques pour l’environnement en polluant les nappes phréatiques et en nuisant à la biodiversité mais ils sont aussi dangereux pour la santé et provoquent des irritations de la peau et des poumons.

Néoplanète a récolté une panoplie de tuyaux pour bannir les pesticides du jardinage:


1.       Pour commencer, élisez des variétés de plantes adaptées à votre jardin et à votre potager : sol, climat, exposition, etc. On ne cultive pas un sol dans le Cotentin comme dans le Pays Basque, une lapalissade que nous oublions souvent.

2.      Choisissez aussi des plantes en fonction de leur résistance ou de leur tolérance aux parasites et aux maladies. Et surtout des plantes locales.

3.       Mieux que les engrais chimiques, utilisez le compost, gratuit et bien meilleur.

4.       Préférez l’arrosage au goutte à goutte, c’est plus économe et moins favorable au développement des maladies.

5.       Vous pouvez mettre en place des barrières ou pièges contre les animaux parasites : pièges mécaniques contre les limaces, voiles anti-insecte, filets de protection contre les oiseaux ou sur les cultures du potager, colliers empêchant les fourmis de remonter le long des troncs

 6.       Et ne pas oublier les bons vieux tuyaux de nos grands-parents, comme la cendre qui repousse les limaces, c’est gratuit, efficace et sans danger !

7.       Contre les herbes indésirables, utilisez de l’eau bouillante.  Il vous en reste un peu quand vous faites votre thé ? Allez hop, un petit coup dans l’allée !



Vous retrouverez l’intégralité des manifestations surwww.semaine-sans-pesticides.fr
Cette chronique « Environnement » a été diffusée le jeudi 21 mars 2013 sur Europe1. Retrouvez chaque jour sur Néoplanète les chroniques « Bonne Nouvelle » et « Environnement » de Yolaine de la Bigne, enrichies de photos, de vidéos et de liens internet. 

 

 


Partager cet article

Published by Gerome - dans Nature
commenter cet article

commentaires