Bientôt du riz génétiquement modifié pour nourrir la Chine

Publié le par Gerome

Le gouvernement chinois fait face à un problème de taille : seuls 7% de la surface du pays sont destinés à l'agriculture alors que la population chinoise représente un quart de la population mondiale. La solution proposée par le gouvernement : développer la culture du riz transgénique.

dyn009_original_430_286_jpeg_2522062_65e7177c4965cbe7d16400.jpg

D'après le professeur Huang Dafang, le gouvernement chinois fait appel à la recherche en matière de modification génétique dans le but d'augmenter les récoltes. Le riz est la céréale à la base de l'alimentation chinoise. Mais avec une population croissante et des terres agricoles de plus en plus réduites, le riz pourrait bien devenir une denrée rare. Cette mesure inquiète les gouvernements ainsi que les défenseurs de l'environnement tels que Greenpeace. On ne connaît pas, en effet, les réels effets néfastes des OGM (organismes génétiquement modifiés) sur la santé humaine, mis à part les cas d'allergies avérés. Cette culture de riz transgénique pourrait également entraîner des bouleversements en matière environnementale chez d'autres plantes et organismes.

La Chine cumule les facteurs de risque en matière de santé alimentaire. En plus de cette possible culture de riz transgénique, le pays est le premier consommateur de pesticides au monde.   Mais le docteur Huang insiste sur le fait que cette nouvelle culture pourrait réduire de manière significative le recours à l'utilisation de pesticides. Il explique que les OGM sont pour la plupart plus résistants aux nuisibles.

Le gouvernement chinois met un point d'honneur au développement de cette méthode d'agriculture. Aujourd'hui, plus de 100 institutions scientifiques ont pour mission de faire avancer la recherche en matière de modification génétique.

En plus du riz OGM la Chine a mis la premiere les pieds dans le plat avec la culture de coton transgénique, pour devenir tout simplement le plus grand producteur au monde de coton génétiquement modifié! Malgré un débat houleux en 2000, 2005 voit l'implantation d'un nouveau gene qui offre une promesse de récolte en progression de 26%. Signé Monsanto, qui développé avec la "Chinese Academy of Agricultural Sciences" ce nouveau type de coton, résistant aux insecticides puissants et qui couvre désormais une bonne partie des terres cultivables Chinoises... Le calcul était simple pour la Chine : plus de rendement et moins d'eau utilisée pour faire du coton.

Cette montée des OGM en Chine devient inquiétante, mais plus inquiétant encore le Japon et la Corée du Sud prennent le même chemin. Monsanto a réussi son coup en Asie, faisant oublier sa défaite en Europe. L'explication du succès de monsanto en Asie est très simple : ce continent est le plus peuplé du monde, la démographie explose, les villes s'étalent et du même coup les surface cultivables diminuent. Pour rentabiliser cet espace réduit (notamment au Japon où les montagnes et les mégapoles occupent tout l'espace) les OGM s'imposent.......
Si les bébés chinois naissent avec 3 bras ou un oeil au milieu du front, il ne faudra pas s'étonner!

Publié dans OGM j'en veux pas!

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article