3 janvier 2014 5 03 /01 /janvier /2014 21:33

Officiellement, il n’y a rien à craindre des appareils mobiles quels qu’ils soient, même si les études incriminant ceux-ci dans divers troubles de la santé se multiplient. Wifi, 3G, 4G, luminosité de l’écran, la technologie n’est pas anodine puisque chaque onde créée n’étant pas naturelle, elle a un impact sur notre organisme et notre environnement. Si les grands médias n’en parlent pas (pour ne pas causer de torts aux grands groupes que cela soit de la téléphonie mobile comme les constructeurs), cela ne signifie pas que ces troubles n’existent pas, les maux provoqués par ces technologies portent un nom que nous ne connaissons pas toujours…

 

appareils-mobiles-enfants.jpg


Suivant le professeur de psychologie Phil Reed de l’Université de Swansea dans une déclaration au Daily Mail, les technologies mobiles peuvent rendre complètement dépendant et être à l’origine de maladies. Entre autres symptômes énumérés: l’envie incontrôlable de répondre à tous les appels, de recevoir tous les SMS, des troubles de la mémoire, une incapacité à contrôler les pulsions, des problèmes de concentration, voire même la dépression et l’isolement social.

Reste le nom de ces troubles car il faut bien donner un nom aux pathologies pour mieux pouvoir les définir:


1. La "Nomophobie"
La « nomophobie » ou la phobie de l’impossibilité d’utiliser le téléphone, causant un sentiment d’inquiétude chez les utilisateurs quand ils n’ont plus de couverture, ils s’inquiètent du niveau de la batterie ou craignent de ne pas trouver l’appareil mobile en question. Les symptômes associés à cette phobie souligne l’incapacité à éteindre le téléphone ou à surmonter l’obsession des notifications ou l’état de la batterie. Selon les experts, 53% des Britanniques ont ce trouble.

2. Le « cybermalaise »
Il s’agit d’un effet secondaire de l’utilisation de plusieurs applications 3D pour les iPhones et iPads. Le décalage entre les mouvements oculaires et les signaux reçus par le système d’équilibre, dont le cerveau interprète comme mouvement réel, nausées, fatigue oculaire et des étourdissements. (Note de Benji: une étude intéressante sur le sujet est disponible ici même si elle peut paraître un peu dépassée pour certains…)

3. L’iPostura
La posture assise et voûtée est très commune pour de nombreux utilisateurs de terminaux portables qui peuvent causer une pression supplémentaire au niveau de la colonne vertébrale et, à son tour, peut causer des maux de tête, dans le cou ou les épaules.

4. Le syndrome des vibrations fantômes
Il s’agit d’un syndrome neurologique causé par la dépendance totale au téléphone. Il est caractérisé par le sentiment que le téléphone vibre, même si le toxicomane ne dispose pas d’un vibreur intégré ou lorsque le téléphone est éteint.

5. Le syndrome de l’oeil sec
La fixation en continu des yeux sur l’écran d’un ‘smartphone’ ou d’une tablette réduit d’un tiers le nombre de clignements, provoquant des changements dans la production de larmes et, par conséquent, peut causer des dommages permanents aux yeux.

6.douleur du doigt
L’utilisation fréquente du stylet tactile peut causer des douleurs et des crampes dans les doigts, le poignet ou l’avant-bras, ce qui peut entraîner une inflammation à long terme des tendons. Au moins 43% des utilisateurs de smartphones ont déjà fait l’expérience de ce genre de douleur.

 


Partager cet article

Published by Notre Terre - dans Nutrition & Santé
commenter cet article

commentaires