Climat: les pays vulnérables devraient "inspirer" les pays riches

Publié le par Gerome

Certains des pays les plus touchés par le changement climatique devraient servir d'"inspiration" aux pays riches concernant la réduction de leurs émissions de gaz à effet de serre, a estimé lundi le secrétaire général des Nations unies, lors d'un forum au Bangladesh.


S'exprimant au Forum des pays "climatiquement vulnérables", où 18 pays doivent s'entendre pour constituer un front uni avant la conférence de l'ONU à Durban (Afrique du Sud), Ban Ki-moon a salué des pays tels que les Maldives, le Costa Rica ou les îles Samoa pour leur engagement à être "neutres en carbone".

"En ces temps d'incertitude sur l'économie mondiale, laissons l'engagement (de ces pays) pour une croissance verte être une inspiration pour un plus grand nombre de pays développés, les plus gros émetteurs", a-t-il déclaré.


Il est toutefois "injuste" de "demander aux plus pauvres et plus vulnérables de supporter seuls le poids le plus lourd de l'impact du changement climatique", a-t-il ajouté, appelant à la mise en place de fonds agréés pour les pays pauvres.

Ce Forum est une réponse au rythme "très lent et inadapté" des négociations internationales sur le climat, a estimé lundi lors de l'ouverture le Premier ministre du Bangladesh, Mme Sheikh Hasina.


Ban Ki-moon a appelé le pays hôte à devenir un "leader mondial sur le plan de la préparation aux catastrophes".

La mise en place de systèmes d'alerte rapide et le recours à un fort contingent de volontaires ont permis à ce pays défavorisé de réduire significativement le nombre de victimes de cyclones, montrant au monde que "les catastrophes naturelles peuvent ne pas aboutir à des catastrophes humaines", a-t-il estimé.

 

 

Publié dans Nature

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article