"Consommer local" en ville est devenu simple

Publié le par Gerome

Inventé en 2005 par Jessica Prentice, le terme locavore désigne ceux qui essayent de ne consommer que les aliments produits à moins de 160 kilomètres de chez eux. Un mouvement qui prend de l'ampleur depuis quelques années en France et qui ne concerne pas que les habitants de zones rurales.

 

locavore-nutrition-nibbles2.jpg

 

Les consommateurs français sont de plus en plus nombreux à privilégier les produits respectueux de l'environnement dans une démarche orientée développement durable. Un mouvement qui va au-delà des produits bio et qui cherche à respecter à la fois la nature et l'activité des acteurs économiques de son territoire. Consommer local c'est privilégier les produits frais et de saison, issus des exploitations agricoles de son terroir et qui respectent par leur mode de production à la fois la qualité des produits et les conditions de vie des producteurs.



S'il semble plus simple d'emblée de devenir locavore à la campagne c'est oublier un peu vite qu'à 160 kilomètres de chez soi il y a nécessairement nombre d'agriculteurs qui produisent des aliments de toute nature. Plus de la moitié des apiculteurs et des producteurs de légumes inscrivent tout ou partie de leur production dans des circuits courts, un quart des exploitants vinicoles et des producteurs de fruits en font de même.

 

En ce qui concerne les produits animaux (viande, poisson, oeufs, lait, etc.) ils sont un peu moins nombreux mais 10% de ces exploitations françaises sont déjà passées aux circuits courts. Des chiffres qui progressent, 21% des paysans français participent à cette évolution de la consommation alimentaire des français en 2012 alors qu'ils n'étaient que 15% quatre ans plus tôt.



Où trouver ces produits locavores ?


 
Rien de plus simple grâce à des acteurs toujours plus nombreux pour faciliter la vie des locavores citadins ! Mode d'organisation "historique", les AMAP sont de plus en plus nombreuses partout en France. Ces Associations pour le maintien d'une agriculture paysanne (AMAP) regroupent des consommateurs qui s'engagent à l'avance à acheter tout au long de l'année la production d'agriculteurs de leur région. C'est la certitude de découvrir tout au long de l'année les produits de son terroir et de rencontrer les producteurs qui viennent distribuer leurs produits.


Internet est également une bonne solution à travers la distribution de paniers de fruits et légumes en points relais ou de groupements d'achats qui fonctionnent un peu comme des AMAP sauf que les consommateurs peuvent choisir leurs produits chaque semaine.

Il est également possible de se rendre directement chez les producteurs pour aller cueillir vous mêmes vos fruits par exemple, l'occasion d'une belle balade en famille.


Les acteurs de la grande distribution ne sont pas non plus en reste, un certain nombre d'enseignes ayant multiplié ces dernières années les partenariats avec les producteurs locaux afin de proposer à leurs clients une offre locavore.

 

 


Publié dans Nutrition & Santé

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article