Des députés britanniques appellent le Brésil à sauver la tribu la plus menacée au monde

Publié le par Gerome

indien-awa.jpg

 

Plusieurs personnalités politiques britanniques ont appelé le Brésil à se porter au secours des Awá en endiguant l’invasion et la déforestation illégale de leur territoire.

Exprimant leur ‘préoccupation’ et leur ‘inquiétude’ devant le Parlement britannique, les députés ont déclaré que le gouvernement brésilien devait prendre des mesures avant que les Awá ne soient amenés à disparaître.

Dans une motion parlementaire, les députés ‘exhortent [le Brésil] à mettre un terme à l’exploitation forestière illégale et à faire cesser les invasions du territoire awá’.

Les Awá, qui ne sont plus que 460, vivent dans l’Etat du Maranhão, au nord-est du Brésil. Chasseurs-cueilleurs nomades, ils dépendent étroitement de la forêt pour leur survie. Le taux de déforestation de leur territoire est beaucoup plus élevé que celui des autres territoires indigènes d’Amazonie.

‘Les bûcherons détruisent tout notre territoire… C’est une terre indienne… Je suis en colère, très en colère contre les bûcherons. Il n’y a plus de gibier et mes enfants ont faim’, a dénoncé un Awá.
Depuis que Survival a lancé sa campagne en faveur des Awá, une enquête sur la déforestation illégale a été ordonnée et la FUNAI, le département des affaires indigènes du gouvernement brésilien, s’est engagée à traiter le cas des Awá en priorité.

Cependant, malgré de telles promesses, des milliers de bûcherons clandestins opèrent encore dans la région, et le début de la saison sèche, propice à la déforestation, fait naître de nouvelles craintes.

Les Awá appellent le ministre brésilien de la Justice à prendre davantage de mesures pour protéger leurs territoires qui, bien que reconnus légalement, continuent d’être ravagés par la déforestation.

 

 


Publié dans Nature

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article