Hiriko, une voiture pliable et électrique

Publié le par Gerome

hiriko.jpg

 

 

Présentée début janvier par le président de la Commission européenne José Manuel Barroso, la Hiriko est une voiture pliable et électrique prête à relever les défis posés à l'industrie automobile en matière de compétitivité et de protection de l’environnement.



M. José Manuel Barroso a présenté le 24 janvier dernier à Bruxelles (Belgique) le prototype de la première voiture électrique pliable. Baptisé « Hiriko » (« urbain » en basque), développé par Afypaida, une société espagnole spécialisée dans l'industrie automobile, et par le centre basque pour l'innovation et l'entrepreneuriat Denokinn, en collaboration avec le Massachusetts Institute of Technology (MIT), ce véhicule dédié à un usage urbain sera produit dès 2013. Destinée aux services de mobilité comme l'auto-partage et au grand public, la Hiriko n’émet pas de CO2 et peut accueillir deux personnes. Surtout, elle peut être pliée afin d'occuper trois fois moins de place au moment de se garer, ce qui permet de réduire l'encombrement et le trafic automobile dans l'espace urbain.



Si l'homologation de cette voiture décarbonée et compacte est prévue pour juillet, peu de détails techniques sont actuellement disponibles. Tout  juste sait-on que le projet coordonné par l'ingénieur Armando Gaspar, qui a présidé le centre industriel Daimler (Espagne) entre 2004 et 2007, consiste en la conception d’un véhicule doté de quatre roues motrices qui ne mesurerait plus qu’1,5 mètre de long une fois plié et garé. Equipée d'un volant téléscopique, la Hiriko atteindrait une vitesse de pointe de 90 km/h pour une autonomie de 120 kilomètres et un poids 730 kilogrammes, le tout moyennant 12 500 euros. Dépourvue de portes latérales, la voiture pliable sera par ailleurs équipée d'un toit ouvrant permettant au conducteur de sortir par l'avant.



Depuis janvier 2010, sept entreprises basques travaillent sur cette voiture. L'entreprise Guardian par exemple produit, transforme le verre et s'est occupée de concevoir la vitre de la Hiriko, la société Forging products étant quant à elle chargée de la mise au point de pièces forgées, de l'élaboration et de la fabrication du châssis en aluminium. L'objectif du consortium ? Produire neuf mille Hiriko par an dès 2015 dans les différentes usines qui seront chargées de l'exploitation.



Plus qu'une innovation symbolisant l’adaptation des modes de transport aux enjeux environnementaux et aux nouvelles contraintes urbaines, le projet Hiriko devrait aussi contribuer à relancer l'économie espagnole, très durement touchée par la crise - le chômage représentait en janvier dernier plus de 21 % de la population active. « Les projets comme la voiture Hiriko font partie des solutions à la crise. Hiriko est un exemple de comment revitaliser les secteurs industriels traditionnels et relever de nouveaux défis » a expliqué José Manuel Barroso lors de la présentation du prototype. Puisse l’avenir lui donner raison.

 

 


Publié dans Les bonnes nouvelles

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article