Ils ont semé la mort dans nos campagnes

Publié le par Gerome

 

Pourquoi la commission européenne veut elle à tout prix libéraliser la production des OGM en Europe ? L'opposition aux OGM en plein champ et dans nos assiettes est majoritaire en Europe et on peut espérer que la campagne menée par Greenpeace pour recueillir un million de signatures et obliger ainsi l'Europe à organiser une consultation démocratique va trouver des appuis suffisants.


Bruxelles qui voit bien cette opposition massive à la mainmise des lobbies pro OGM sur les choix européens essaie d'inventer des systèmes de coexistence. Mais il n'y a pas de coexistence possible puisque la contamination se fait sur des dizaines de kilomètres voire davantage.Quelle démocratie peut accepter que des OGM vienne détruire toutes les variétés anciennes, mettre à mal la biodiversité.

On voit ce qui se passe au Mexique et au Brésil sans oublier les suicides nombreux des paysans de l'Inde auxquels ont a fait croire que les semences OGM vont améliorer leurs productions. Et c'est le contraire qui est arrivé. Des associations paysannes sont en train de redistribuer à ces paysans des semences traditionnelles dans une progression très encourageante.

La justice du Brésil vient d'interdire un maïs Bt de Bayer....des scientifiques américains découvrent que la pollution des rivières dues aux maïs qui fabriquent eux même leurs propres pesticides est bien plus importante. En effet ces plantes produisent des pesticides en quantité bien plus importante que ne le fait l'agriculteur lorsqu'il intervient lui même.

Et lorsqu'un un responsable de chambre d'agriculture soutient une politique OGM en invoquant une diminution d'intrants, c'est un mensonge. Une diminution d'achats d'intrants bien sûr - mais une augmentation spectaculaire d'éléments toxiques dans le sol..les nappes et les rivières..Un gain potentiel - à court terme - pour la trésorerie du producteur mais un désastre pour l'environnement.

La moitié de l'Argentine est couverte aujourd'hui de Roundup pour la production de plantes OGM....et donc - étant donnée la toxicité majeure de cette molécule - des problèmes sanitaires inouis. Quel désastre.!

Comment la commission européenne peut elle continuer à vouloir nous refiler des dérives de production devant lesquelles d'autres commencent à faire marche arrière." Ils ont semé la mort dans nos campagnes" s'exclamait ce paysan argentin. Si ce cri pouvait ne pas devenir le nôtre !

L'Europe ...les démocraties européennes refuseront les nouvelles barbaries
que déploient - avec quel cynisme, avec quelle cupidité ! - des lobbies industriels, agroalimentaires, financiers qui se soucient bien peu du mieux vivre des humains mais veulent mettre la main sur l'aventure du vivant. Sur les bancs du parlement européens des femmes et des hommes disent non : nous sommes avec eux ; il donnent sens à la construction européenne.

Le baladin du verger

 

 


Publié dans OGM j'en veux pas!

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article