L'herbicide de nos jardins se retrouve dans le corps humain

Publié le par Gerome

amis-terre-pesticide.jpg

 

 

L’association Les Amis de la Terre a voulu rechercher comment les herbicides utilisés dans l’agriculture et les jardins privés pouvaient affecter le corps humain. Après avoir analysé le sang de volontaires dans 18 pays européens, l’association affirme que "49,3 % des échantillons" testés (entre 8 et 12 par pays) présentaient des traces de glyphosate, l’herbicide le plus vendu dans le monde.

 

 

Selon les informations données par les Amis de la Terre, les recherches se sont appuyées sur l’analyse d’échantillons d’urine de sujets habitant en ville, n’ayant pas utilisé ni manipulé de produits à base de de glyphosate dans la période précédant les tests. Les résultats positifs révèlent la présence de "traces" de ce produit chimique dans le corps humain, sans toutefois en préciser la quantité exacte ni analyser si ces quantités peuvent être nocives pour l’homme.


Les Amis de la Terre ont ciblé cet herbicide car il est "employé par les agriculteurs, les collectivités locales et les jardiniers". Certaines plantes OGM sont également "traitées au glyphosate", et "importées en Europe pour nourrir les animaux d’élevage ".

Le glyphosate est vendu sous la marque "Roundup", commercialisé par Monsanto.

 

 


Publié dans Nutrition & Santé

Commenter cet article