La croisière blanche s'enlise dans le ridicule

Publié le par Gerome

croisiereblanche.JPG

« Ne pas gaspiller l’argent public »


Nous sommes sur ce point du même avis que le président de l’ASA des Alpes. Nous le sommes beaucoup moins en ce qui concerne l’aide de 170.000 € qu’il a obtenue du Conseil Général des Hautes-Alpes, malgré le désaccord d’une partie des élus, comme nous l’apprenait le Dauphiné Libéré du 18 décembre dernier : une aide destinée à relancer le sport automobile dans notre département ! Le vice-président J.M. Arnaud ne voit pas « au nom de quoi on empêcherait les gens qui sont au bord des routes ou dans les voitures de vivre leur passion ».

Nous voyons encore moins pourquoi les Haut-Alpins, dont la contribution au budget départemental a été augmentée de 30%, subventionnent des manifestations contraires à l’esprit de l’Agenda 21 élaboré par le même Conseil Général, puisque fortement émettrices de nuisances et de gaz à effet de serre. Parler à ce propos de « développement durable » relève de l’inconscience ou du cynisme !

On pouvait lire en première page de ce même Dauphiné Libéré .  «  Le Département mise sur le sport auto » et « Copenhague : Comment sauver le climat ? » : ce n’est manifestement pas le problème d’une partie de nos Conseillers Généraux…

Communiqué de la SAPN.

.........Et pendant ce temps là la croisière blanche revient en force dans nos montagnes :

croisiereblanche2.JPG

Pour sa 33ème édition, la Croisière Blanche  revient en force grâce ou plutôt à cause d'un décret établi par Sarkozy en 2006 qui consiste à établir une simple Déclaration en Préfecture et qui ne fait donc plus l’objet d’un Arrêté Préfectoral.......

Voilà. Comment peut-on résister face à ça? 

 

 

Publié dans Hautes-Alpes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article