La FAO lance un partenariat pour préserver les forêts méditerranéennes

Publié le par Gerome

Douze institutions et organisations se sont réunies au sein d'un partenariat initié par l'Organisation des Nations Unies pour l'Alimentation et l'Agriculture (FAO). Une alliance qui vise à protéger les forêts méditerranéennes.

 

foret-copie-2.jpg

 

A l'occasion de Semaine de la Forêt Méditerranéenne, organisée du 5 au 8 avril à Avignon, la FAO a annoncé la création d'un nouveau partenariat, visant à renforcer la protection des zones boisées de la région.

Cette alliance regroupe douze institutions et organisations, explique la FAO dans un communiqué. Elle est avant tout dédiée à six pays du sud et de l'est de la Méditerranée, dont les forêts sont particulièrement menacées : le Maroc, l'Algérie, la Tunisie, la Syrie, le Liban et la Turquie. "Il s'agit d'un outil dynamique qui servira à tous les acteurs de la région pour affronter les enjeux croissants auxquels sont confrontées les forêts et faire prendre conscience de l'importance des forêts méditerranéennes et de la nécessité de les préserver", souligne l'organisation onusienne.


Chaque année, ce sont entre 700.000 et un million d'hectares de forêts qui sont détruits par les incendies en Méditerranée. Des ravages dont le coût économique est estimé à un milliard d'euros. Or la région fait face à des périodes de sécheresse et de vagues de chaleur de plus en plus longues et fréquentes. Un phénomène qui engendre un risque croissant de feux de forêt, et une diminution des ressources en eau. Les forêts sont en outre menacées par la surexploitation du bois, le surpâturage et le défrichement.


Le partenariat a avant tout une mission de sensibilisation de la population. Il "permettra de mieux faire prendre conscience de la richesse des fonctions vitales qu'elles dispensent à leurs citoyens. Citons notamment la protection des sols et des eaux, la valeur esthétique du paysage, le piégeage du carbone et la conservation de la biodiversité", explique la FAO.

 


Publié dans Les bonnes nouvelles

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article