La savane brésilienne est mieux préservée

Publié le par Gerome

Selon le ministre de l'Environnement brésilien, la destruction de la savane brésilienne serait en nette recul. Elle aurait diminué de 16% de 2009 à 2010, comparé à 2008/2009. Mais la situation reste grave. C'est une bonne nouvelle qu'a annoncée cette semaine le ministère de l'Environnement du Brésil. Selon les chiffres qu'il a établis, la menace qui plane sur la savane brésilienne se serait récemment atténuée : sa destruction aurait ainsi diminué de 16% entre 2009 et 2010 comparé à la période 2008/2009.

 

article_cerrado.jpg

 

Plus précisément, environ 6.200 kilomètres carrés ont été dévastés de juin 2009 à juillet 2010, contre 7.400 entre 2008 et 2009, soit une réduction de plus de 1.200 kilomètres carrés si l'on en croit les données fournies par les satellites. "La tendance au recul (de la destruction de la savane) se confirme", s'est félicitée mardi la ministre de l'Environnement, Izabella Teixeira. Mais bien que la savane brésilienne s'étende sur environ deux millions de kilomètres carrés, soit l'équivalent de quatre fois la France, ces chiffres semblent encore bien trop élevés.

 

En effet, le Cerrado (savane brésilienne) est l'écosystème, le plus vaste derrière la forêt amazonienne. Or, il a déjà perdu 47% de sa couverture végétale et pour les seules années 2002-2008, 85.075 kilomètres, soit deux fois la superficie des Pays-Bas, ont été dévastés. D'où l'importance de réduire significativement la destruction.

 

L'an dernier, le Brésil a ainsi lancé un plan de préservation et de contrôle de la destruction et des incendies dans le Cerrado, écosystème qui renferme 5% de la biodiversité de la planète. Mais les incendies fréquents en raison des fortes températures et de la sécheresse rendent justement la tâche difficile, alors qu'un feu a détruit 25% de la forêt de Brasilia dernièrement.

 

 


Publié dans Les bonnes nouvelles

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article