La ville, malade, veut retrouver ses racines

Publié le par Gerome

La ville, lieu de pollution, d'agressions de toutes sortes, de dangerosité permanente, déconnectée de la Nature, bétonisée, souffre et demande du vert!

 

Lisez plutôt cet article :

 

Aujourd'hui, plus de la moitié de la population mondiale vit en milieu urbain. Il est donc de plus en plus important de s'assurer que des espaces verts existent dans ces villes grandissantes. C'est l'ambition du Pacte pour le jardin dans la cité, dont la campagne «Plus de jardins dans ma ville» a débuté il y a quelques jours. Explications...

 

article_jardin.jpg


Les avis sont presque unanimes parmi les Français: d’après un sondage Harris Interactive, 93% d’entre eux pensent qu’il est important de développer des jardins dans les espaces urbains. Pour quelles raisons? Parce qu’ils rendraient la ville plus belle et plus agréable (pour 93% des sondés) et qu’ils favoriseraient, pour 76% des Français, les liens sociaux.


Partant de ce constat, les acteurs du Pacte pour le jardin dans la cité souhaitent montrer que les bienfaits des jardins en ville s’étendent à tous les domaines: social, économique, sanitaire, environnemental, éducatif et artistique.


Jardinage politique


Entre le 15 mars et le 15 avril, tous les acteurs du Pacte se rassembleront pour porter leur message aux dirigeants politiques, avec l’espoir que ceux-ci intégreront ce projet à leurs stratégies futures. Le groupe veut travailler à sensibiliser petits et grands, leur faire redécouvrir l’univers du jardin, en exalter les vertus thérapeutiques, souligner ses avantages économiques, favoriser les liens sociaux et reconnaitre le potentiel artistique du jardin.


Aujourd’hui, les initiatives allant dans ce sens se multiplient et entrent dans la norme: jardins partagés, guérilla gardening, jardins thérapeutiques ou pédagogiques, urbanisme vert… La campagne «Plus de jardins dans ma ville» souhaite unifier et organiser ces mouvements pour en faire un projet à l’échelle de la société toute entière: une «Stratégie nationale du jardin». Et c’est d’actualité, puisqu’avec les élections présidentielles et législatives qui approchent, le sujet doit pouvoir s’inscrire dans les projets politiques des années à venir.


Comment participer?


Tout le monde peut devenir acteur de ce projet: les personnalités ont le choix de devenir parrain ou marraine, comme l’a fait notre rédactrice-en-chef Yolaine de la Bigne. Chacun peut aussi devenir ami du pacte en le signant en ligne. Et enfin, les organismes peuvent devenir partenaire du projet, comme le sont déjà l’Association Jardiniers de France ou la Ligue de l’enseignement.

 


Publié dans Nature

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article